Vélo & Fromages 20.05.2020

#Fromagissons pour sauver la France aux 1000 fromages

La situation de crise sanitaire que nous traversons a entrainé des conséquences sans précédent sur les filières agricoles, notamment sur les productions des fromages AOP (Appellation d’origine protégée) et IGP (Indication géographique protégée), fromages fermiers et fromages traditionnels. Plusieurs milliers de tonnes de fromages sous appellation, des dizaines de milliers d’emplois, de très nombreuses petites entreprises et tout un symbole du patrimoine et de la gastronomie française sont menacés. À l’initiative du CNAOL (Conseil National des Appellations d’Origine Laitières), un collectif s’est constitué pour aider les producteurs et éleveurs confrontés à la crise et aux risques de gaspillage, un appel soutenu par l’ADF. Alors ensemble, #Fromagissons !

Une filière à l’arrêt depuis le début de la crise sanitaire

Suite à la décision du Gouvernement de fermer les commerces non essentiels dont les divers lieux de vente et de consommation des fromages (restaurants, restauration à domicile et collective, marchés, etc.), les producteurs et les fermiers français ont été confrontés à un arrêt brutal des circuits de commercialisation, de distribution et de consommation de leurs produits.

Dès lors, un surstockage massif des produits invendus s’est imposé, une situation désastreuse sachant que 90 % des fromages ont une durée de conservation n’excédant pas 8 semaines, voire un mois pour certains. Au total, ce sont plus de 2 000 tonnes de fromages AOP-IGP, fromages fermiers et fromages de pays qui ont été concernées.

Des mesures d’urgence pour éviter un gaspillage massif

Depuis le début de la crise sanitaire, les producteurs et les ODG (Organismes de Défense et de Gestion) des différents fromages touchés se sont organisés pour trouver des solutions. Ils ont multiplié les initiatives pour favoriser les débouchés en proximité : plateformes de circuits-courts et drive fermiers (en lien avec les collectivités locales, notamment les Départements qui ont localement apporté leur support), vente en ligne, dons aux plus démunis…

Si ces démarches ont permis de limiter les pertes, elles s’avèrent toutefois insuffisantes. Il reste encore à ce jour 1 000 tonnes de fromages sans débouchés, menacées par une durée de vie de quelques semaines seulement (Reblochon, Tomme de Savoie, Fourme d’Ambert, Bleu d’Auvergne, etc.).

« Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs », un collectif mobilisé

À l’initiative du CNAOL, un collectif s’est constitué afin de soutenir 50 AOP, les 10 IGP, les éleveurs, producteurs fermiers, TPE/PME, artisans et distributeurs de fromages AOP-IGP, fromages fermiers et fromages de pays….

En plus des organisations représentatives des producteurs de lait et fromages, ce collectif regroupe aujourd’hui de nombreuses personnalités de la société civile, qui ont accepté de s’engager à leur côté. Chefs cuisiniers de renom, musiciens, chroniqueurs, journalistes, sportifs, chefs d’entreprise…, tous ont répondu à l’appel afin de les soutenir dans cette démarche de défense du patrimoine fromager français.

Les modalités de déconfinement, à travers notamment le maintien de la fermeture des lieux de restauration, ne permettent cependant pas de réduire les stocks, qui continuent d’augmenter… Afin d’éviter le gaspillage alimentaire, la destruction des produits et assurer l’équilibre des entreprises (pour la plupart TPE-PME), la filière laitière sollicite notamment l’aide des collectivités. L’ADF s’est fait l’écho de leur appel et a alerté le Ministre de l’Agriculture à ce sujet. Une mobilisation accrue est nécessaire afin de garantir une gestion responsable et durable de la situation des producteurs et de nos terroirs.

Les Départements en soutien

Nombre de Départements se sont engagés à accompagner la promotion de leurs produits fromagers auprès des consommateurs locaux et des touristes. Le concept « Vélo & Fromages » initié par l’ADF et d’ores-et-déjà développé dans 45 Départements est un parfait exemple de produit touristique encourageant la découverte des saveurs du terroir et invitant à manger local. Le Département de la Haute-Savoie et le Conseil Savoie Mont Blanc (CSMB) ont en ce sens prévu une campagne de promotion de leurs trois parcours labellisés et des cinq AOP et trois IGP à déguster sur les itinéraires. Le CSMB a également fait le choix de participer au financement des dons de fromages à la Banque alimentaire et d’appuyer l’innovation, l’expérimentation et le test de nouveaux produits en lien avec le tissu agro-alimentaire dans la production fromagère. L’objectif : développer de nouveaux débouchés et toucher un plus large panel de consommateurs.

Dans le Nord, en soutien à la filière « Maroilles » fortement touchée, le Département a fait l’acquisition de 4 100 fromages qui ont été répartis dans les paniers repas offerts par l’action conjuguée du Département et de certaines communes aux personnes défavorisées. Le Cantal relaie quant à lui sur ses réseaux sociaux les messages de soutien des personnalités du collectif #Fromagissons en faveur des producteurs auvergnats, avec son opération « 1 jour, 1 soutien ». « Aidons ces gens qui mettent du sourire dans nos assiettes grâce à leurs fromages de qualité, ça nous fera du bien, ça leur fera du bien », scandait le 12 mai dernier Christian Prudhomme, le Directeur du Tour de France, dans l’une des vidéos du Cantal.

Alors #Fromagissons ensemble !

 

06.08.2020 • Zoom sur Actualité ACTED – Appel d’urgence – Explosion de Beyrouth
04.08.2020 Engagement de l’Etat auprès des conseils départementaux pour reconnaître, à travers le versement d’une prime exceptionnelle, les professionnels du domicile engagés dans les luttes contre l’épidémie de Covid-19 Télécharger
16.07.2020 • Initiative Jeunesse et Sports Budget participatif : la jeunesse se fait entendre