Fraile s’envole à Mende

Pont d'Arc, émerveillé par l'Ardèche !

Tour de France 21.07.2018

Fraile s’envole à Mende

Que de somptueux paysages traversés par cette 14e étape de la Grande Boucle ! Entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende, les suiveurs du Tour ont profité des routes rugueuses et accidentées de la Drôme, les gorges de l’Ardèche et du Gard pour finir en Cévennes, sur la piste de l’aérodrome lozérien qui accueillait déjà une arrivée en 2015.

Le Tour nous émerveille

L’étape du jour a offert des perspectives à couper le souffle avec le Belvédère des Templiers et autres balcons vertigineux avec en contrebas les gorges de l’Ardèche. Et que dire de ce passage au Pont d’Arc, porte d’entrée des gorges, classé à l’UNESCO, idéal pour une virée en canoë : le site avait accueilli deux ans plus tôt un contre-la-montre individuel remporté par le néerlandais Tom Dumoulin. Comme le dit le slogan, il y avait de quoi être « émerveillé par l’Ardèche » !

On n’était pas en reste côté gastronomie dans ce pays réputé pour ses fruits et ses fromages ! Patrice Serre, producteur fermier de Picodon à Gourdon, est venu nous parler avec passion de sa chèvrerie des Corbières. Une ferme économe en énergie, sur un site exceptionnel, dans laquelle il s’est installé 7 ans plus tôt avec ses chèvres et ses cabris après une reconversion professionnelle. Le Picodon qu’il représentait aujourd’hui pour notre opération Au Tour des Fromages, tire son nom de l’occitan Picaoudou, qui signifie « petit fromage qui pique ». Ce fromage si typique de la région affiche des chiffres hallucinants : 18 500 chèvres dans les deux Départements de la Drôme et de l’Ardèche (dont 14 500 pour le premier), 470 tonnes de fromage par an et 80 fermiers fromagers, une véritable valeur ajoutée pour le territoire ! Ce fromage, notre Maillot Bleu du jour Pierre Latour le connaît bien : il a grandi à quelques kilomètres du Village départ, à Romans-sur-Isère. Espérons que le Drômois, actuellement meilleur jeune de ce Tour 2018, pourra garder son maillot (blanc cette fois) jusqu’aux Champs-Elysées !

Nouveau vainqueur à la Croix Neuve

Il semblerait que la pluie ait décidé d’épargner le peloton… à peine quelques gouttes ce samedi en milieu de journée, une chance après les violents orages qui ont touché la Drôme la veille au soir ! C’est le vent qui a rapidement fait basculer l’étape. Des pointes à 25 – 30 km/h créent quelques cassures et laissent se constituer un groupe de 32 coureurs. Une échappée de luxe trainant dans ses sacoches rien de moins que les leaders des classements par point et de la montagne. Sans danger pour le classement général, le groupe prend du champ et compte jusqu’à 18 minutes d’avance sur le peloton. Tout va se jouer dans le final, la victoire pour une fois se jouera entre ceux-là. Et le public est venu en nombre en Lozère pour suivre le dernier raidillon, la côte de la Croix Neuve, dite Montée Laurent Jalabert suite à la victoire du Mazamétain en 1995. On aurait souhaité cette année la rebaptiser la Montée Julian Alaphilippe tant le Français semblait fort… C’était sans compter sur le basque Omar Fraile qui tente sa chance et triomphe à Mende pour sa première participation au Tour de France.