Aménagement du territoire 12.06.2018

Fisac : l’appel à projets 2018 est lancé

L’édition 2018 de l’appel à projets du fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (Fisac) a été lancée le 30 mai 2018 jusqu’à fin janvier 2019.

L’édition 2018 de l’appel à projets du Fisac (fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) a été lancée. Ouvert du 30 mai 2018 au 31 janvier 2019, l’appel à projets a plusieurs objectifs : promouvoir une offre de proximité qui réponde aux attentes des consommateurs, avec le numérique notamment, et qui s’inscrive dans des partenariats. L’appel à projets vise aussi à préserver le savoir-faire des TPE du secteur du commerce, de l’artisanat, et des services et à leur donner les moyens de se moderniser. Enfin, il vise aussi à favoriser la redynamisation des territoires ruraux et urbains particulièrement marqués par la dévitalisation commerciale.
Priorité est ainsi donnée à la revitalisation des centres-villes qui feront l’objet d’une opération de revitalisation du territoire (ORT) prévue par le projet de loi Elan ou d’une convention pluriannuelle « Action cœur de ville ».

Des zones privilégiées

Les zones de revitalisation rurale (ZRR) et les villes moyennes engagées dans un processus contractuel avec l’Etat au titre d’une de ces opérations sont privilégiées.
Pour les opérations collectives, l’appel à projets pourra financer l’ingénierie pour réussir les projets de redynamisation, comme du conseil, des diagnostics, l’accompagnement des commerçants, les interventions de managers de centre-ville. Il finance aussi « le développement de l’usage des outils numériques », « la modernisation, la diversification et l’accessibilité » et « la sécurisation des entreprises de proximité existantes ». Pour être financée, une opération collective doit se rapporter à deux de ces trois priorités.
Pour les opérations individuelles en milieu rural, la prise en charge concerne la création, la modernisation, la diversification, l’accessibilité physique et numérique, et la sécurisation des commerces multiservices situés en zones rurales, du dernier commerce du secteur d’activité concerné en zones rurales et des stations-services qui assurent le maillage territorial et dont la gestion est assurée par un exploitant indépendant ou par une commune. Il faut que l’opération concerne au moins une action parmi ces priorités.
Les dossiers doivent être déposés en Direccte au fil de l’eau et au plus tard le 31 octobre 2018 pour les opérations individuelles, et au plus tard le 31 janvier 2019 pour les opérations collectives.