Finistère en mers

Phare du Creach, Ouessant, Finistère - ©YLG

Départements littoraux 15.12.2016

Finistère en mers

Le Finistère a réalisé cette année la première édition de son Atlas mer et littoral. Dans ce territoire riche de 1 200 kilomètres de côtes, la mer et le littoral font partie intégrante de l’histoire des finistériens, de leur quotidien, leurs activités et leur imaginaire. Embarquez pour la pointe ouest bretonne !

couverture atlas finistèreLe littoral et la mer ressources du Finistère

1er Département côtier de France, bordé par la Manche et l’Atlantique, 1er port de pêche français, 1er pôle national de recherche maritime, le Finistère puise sa force au quotidien dans les ressources que lui offrent la mer et le littoral. Mais au-delà des chiffres, c’est l’esprit marin, marqueur fort de l’identité finistérienne, de son développement et de son attractivité, que le Département a souhaité mettre à l’honneur à travers son atlas. Une volonté affirmée de contribuer au partage d’une culture commune nécessaire au développement d’une croissance bleue durable.

Le résultat final est un important recueil de données illustrées, à la fois outil d’aide à la décision et mine d’informations pour les passionnés. L’atlas compte plus de 200 pages, traitant d’environ 80 thématiques articulées en 8 chapitres (caractéristiques physiques, population et aménagement du littoral, activités économiques, patrimoine naturel et culturel, risques, portraits d’îles habitées…). L’outil se veut pédagogique : près de 80 cartes et 200 iconographies viennent illustrer le document, complété par un glossaire et un annuaire des acteurs clés. Qualité des eaux littorales, emplacement des phares, espaces de criée, énergies marines renouvelables, vous saurez tout sur le Finistère ! Le document est téléchargeable sur notre site et sur celui du Département.

Le maritime fixe le cap

Cette initiative est l’occasion de revenir sur les compétences départementales dans le domaine maritime :

  • En matière touristique, les Départements disposent d’une compétence partagée. Nombreux sont ceux qui confient tout ou partie de la mise en œuvre de la politique touristique à un Comité départemental du tourisme ou une Agence de Développement Touristique ;
  • Concernant les ports, voies d’eau et liaisons maritimes, les Départements ont en charge l’aménagement, l’entretien et l’exploitation des espaces qui leur ont été transférés ;
  • Sur le plan sportif, les Départements ont la possibilité de subventionner clubs et associations, et de s’investir sur les activités de sport de nature.

Des atouts indéniables pour le dynamisme et le cadre de vie des territoires que le Finistère ne manque pas de valoriser à travers son atlas.