Tourisme 08.07.2021

Eté 2021, en route vers les Départements !

Campagnes d’affichage, reportages télévisés et radios, jeux concours, « bons plans », cette année encore les Départements ont su tirer leur épingle du jeu pour attirer les touristes en mal de dépaysement, après 3 confinements. Aube, Bouches-du-Rhône, Drôme, Gers, Indre, Lot-et-Garonne, Manche, Mayenne, Rhône, Vosges, le mot d’ordre est de prendre son temps. Entre gastronomie, farniente, tourisme durable et retour aux sources, voici les meilleures affaires du moment !

Envie d’évasion avec les contraintes en moins, tests PCR et pass sanitaire, cet été comme l’an passé, le tourisme local français pourrait être le grand gagnant. Aussi, pour dynamiser l’économie touristique mise à mal par la Covid-19, les Départements ont-ils déployé les grands moyens…

Destination réductions !

Dans un contexte économique fortement impacté par la crise sanitaire, la plupart des vacanciers pourraient s’attacher cette année, à privilégier les escapades à moindre coût. Les Départements l’ont parfaitement compris …. Et anticipé : dans les Bouches-du-Rhône, il suffit de s’inscrire en laissant son numéro de téléphone sur le site myprovence.fr  pour obtenir 100 euros de bons d’achat, valables pendant sept jours. Au total, 500 000 euros sont en jeu. Quant à la Drôme, les promotions sont au rendez-vous avec le Pass’Drôme, qui permet d’obtenir jusqu’à 150 euros pour trois nuitées réservées, destinées à dépenser des activités ou un repas chez les professionnels partenaires. Le Gers, lui, a opté pour le « passeport privilège » dont les offres sont disponibles sur le site du Département, mises à jour régulièrement. Des remises jusqu’à 50% vous attendent pour découvrir le territoire gersois, engagé sous le signe du tourisme lent. Et, bonne nouvelle, en Haute-Garonne, c’est le retour de l’offre « 1 nuit achetée, 1 nuit gratuite », lancée l’été dernier, opération ô combien alléchante ! Dans l’Indre, on mise sur les nouveaux vacanciers avec l’opération « 1 parrain, 1 filleul » : les chanceux qui sont déjà venus séjourner depuis 2018 devront recommander une personne de leur choix. Les 500 premiers inscrits, parrains et filleuls, bénéficieront ainsi d’une réduction de 50% sur leur hébergement (dans la limite de 320 euros). Côté normand, avec les « chèques évasion 50 », la Manche propose un remboursement de 100 euros pour un séjour de 14 nuits, de quoi déguster un plateau de fruits de mer, louer un char à voile pour la journée à Jullouville ou encore faire un practice au golf de Fontenay-sur-Mer. Enfin la Mayenne va distribuer 20 000 bons cet été, avec le renouvellement de sa campagne « Miam ! La Mayenne à croquer » : pour chaque entrée dans un musée sera remis un bon d’achat d’une valeur de 10 euros, utilisable dans un restaurant du Département. Pour la saison 2021, une trentaine de sites touristiques et une cinquantaine de restaurateurs sont partenaires.

Voyager durablement

En février dernier, le Département de l’Aube a été officiellement retenu par l’Agence de la transition écologique (ADEME) pour déployer de manière opérationnelle le Fonds de Tourisme Durable dans l’Aube. Il s’agit là d’un véritable accompagnement à la mise en place d’une stratégie écoresponsable en matière touristique. Aussi, le Département s’est-il associé avec les éditions Viateo, spécialisées dans le tourisme durable, pour éditer un mini-guide numérique, qui rassemble l’ensemble des offres pour voyager « engagé » dans l’Aube. Envies bucoliques ?  Les Vosges séduisent les touristes depuis la pandémie : la nature, les grands espaces, un parc important d’hébergements, notamment les locations saisonnières qui restent le mode le plus plébiscité, promettent pour ce Département une destination particulièrement fréquentée cet été : 11 645 réservations étaient déjà enregistrées au 21 mai 2021, qui engagent une belle saison touristique vosgienne.

Se faire du bien

A commencer dans le Lot-et-Garonne, qui suggère à ses futurs touristes de rompre avec les vacances dont on revient plus fatigué, « après qu’avant ».  A la clef, une campagne publicitaire, digitale et marketing de rue,  qui se joue des clichés, « Mes vacances connectées » (la tablette sert de cale-pied pour la table de chevet), « Mes vacances people » (l’article du journal protège les tomates achetées au marché), « Mes vacances sportives » (la voile du kitesurf fait office de hamac), le tout couronné par un jeu-concours  sur le site du Département, lequel permet de gagner 50 week-end « resto-vélo-dodo » d’une valeur de 400 euros… Précipitez-vous, mais doucement… Quant au Département rhodanien, avec la saison 2, « Un été dans le Rhône ! », on découvre ses paysages en mode doux, tourisme fluvial sur la section Belleville-en-Beaujolais, ou encore la voie verte récemment aménagée et sécurisée à la place de l’ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Belleville à Beaujeu. Œnotourisme, patrimoine naturel comptant 45 espaces naturels sensibles, rendez-vous culturels, tout est propice au calme et à la volupté…

Gageons que cet été sera propice à de belles échappées dans nos Départements, pour se ressourcer, se cultiver ou s’évader, tout simplement.