Etape 9 : Du bleu-blanc-rouge sur les routes auvergnates

Dans l'ascension du Mur d'Aurec-sur-Loire

Tour de France 14.07.2019

Etape 9 : Du bleu-blanc-rouge sur les routes auvergnates

Hier soir à Saint-Etienne, tout le monde avait des étoiles dans les yeux… et le feu d’artifice ou la perspective du Massif Central n’y étaient pas pour grand-chose. Le coup de maître des deux tricolores était de toutes les conversations : le « panache », l’ « entente » parfaite, le « vélo comme on l’aime », au-delà des précieuses secondes grapillées, ces deux-là ont réussi à conquérir le cœur des Français. La Tibot-mania et la Julian-mania vont grimper en flèche sur le bord des routes, sans oublier Romain Bardet dans son jardin à Brioude !

D’un patrimoine mondial de l’Unesco à un autre

Savez-vous quel est le point commun entre la Fourme de Montbrison et la Chaîne des Puys ? Les deux sont classés depuis 2018 au patrimoine mondial de l’Unesco. Avant le passage de la course par les monts auvergnats, rien de tel qu’une dégustation pour mettre à l’honneur le savoir-faire et la tradition locale. La Fromagerie artisanale des Hautes Chaumes, producteur bio de Sauvain, était à nos côtés ce matin pour faire découvrir la Fourme de Montbrison. L’affinage de cet AOP se fait lentement dans une cave naturelle parcourue par les eaux fraîches des sources. Le lait est collecté auprès de 4 producteurs seulement, dont les vaches sont nourries exclusivement avec du foin l’hiver et de l’herbe l’été. Un fromage rare et authentique, reflet des montagnes et du terroir du Haut Forez, que n’a pas manqué de saluer le Président du Département de la Loire Georges Ziegler.

Le Massif Central prend de la couleur

Moins bosselée mais tout aussi variée que la veille, l’étape du jour amenait les coureurs du stade Geoffroy Guichard, l’antre des Verts de Saint-Etienne, jusqu’à Brioude, sur les terres de Romain Bardet. 170,5 kilomètres à travers les routes départementales de la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme, un remake en sens inverse de l’étape du Critérium du Dauphiné au départ de Brioude. Après le massif des Vosges, le Massif Central était à l’honneur, sur des routes vallonnées et sinueuses, avec trois côtes à escalader.

Niveau ambiance, on se serait presque cru dans les lacets de l’Alpe d’Huez tant la foule aux couleurs blanc-blanc-rouge célébrait avec verve ce 14 juillet. L’enfant du pays aura bien tenté une sortie, plaçant une attaque dans la dernière ascension, la Côte de Saint-Just. Une escapade courageuse mais vaine, les leaders n’entendant pas laisser Bardet et Bennett prendre trop de champ. Les échappés du matin, sans danger au général, conservent quant à eux leur large avance et terminent en face à face entre Benoot et Impey. Une fois n’est pas coutume sur ce Tour très flamand, le duel sourit au champion d’Afrique du Sud, premier porteur africain du maillot jaune en 2013.