Étape 8 TDF17 : C’est le Jour J 100% Jura
Tour de France 08.07.2017

Étape 8 TDF17 : C’est le Jour J 100% Jura

En 2016 déjà, c’est tout le territoire jurasien qui s’était mobilisé pour accueillir le Tour à Moirans-en-Montagne. Cette année la course s’offre une étape 100% Jura : au départ de Dole, capitale historique de la Franche-Comté, le peloton a traversé le vignoble, le plateau de Champagnole, le Pays des Lacs et le Haut-Jura avec une arrivée à la Station des Rousses. Première étape de montagne, le parcours a donné le ton en prévision des étapes d’ascension, sur un relief et des paysages doux et montagneux.

On connaissait le Jura pour ses forêts de sapins, son vin jaune et son comté, son savoir-faire artisanal (pipes de Saint-Claude), ses personnages illustres (Pasteur était natif d’Arbois), on pourra désormais parler de l’arrivée victorieuse et en solitaire d’un jeune coureur français, Lilian Calmejane, sur la ligne à la Station des Rousses. Le Président du Jura Clément Pernot, fan de cyclisme, ne pouvait pas rêver plus beau final pour son étape 100% Made in Jura, le fameux Jour J dont le décompte animait les pages du Département depuis plusieurs semaines ! Et du public il y en a eu, arborant fièrement les couleurs Made in Jura tout au long des 187,5 km du parcours : drapeaux jaune, bleu, casquettes, les habitants étaient fiers de pouvoir montrer aux suiveurs et aux téléspectateurs leur engouement pour la Grande Boucle.

L’Académie de Gourmandise a récompensé ce matin le Boucher-Charcutier Denis Morizot installé à Dole depuis 1991. Sa boutique, située au centre-ville,  met l’accent sur son savoir-faire. Chaque jour, les étals de cette entreprise où l’on travaille en famille, se remplissent de mets savoureux : rillettes, terrines, saucissons et saucisses de toutes sortes, et sa spécialité le « Pavé Dolois ». La maison met également un point d’honneur à ce que toutes les viandes proviennent de Franche-Comté. Du 100% Made in Jura même dans les assiettes !

L’unité mobile était quand à elle à Saint-Claude, au pied de la montée vers la Station des Rousses, l’un des plus beaux domaines d’activités nordiques au cœur du Haut-Jura que l’on appelle «  Le petit Canada ». Les Rousses, c’est aussi sa célèbre Forteresse, 2e plus grande de France située à 1150 m d’altitude. Centre d’entraînement des forces commandos jusqu’en 1997, le Fort est exploité dès 1998 pour accueillir des caves d’affinage de Comté et proposer des activités pour découvrir le fort, ses remparts et son patrimoine. Les caves d’affinage du fort des Rousses abritent plus de 100 000 meules de Comté dans des conditions d’affinage optimales. Avec plus de 50 000 m2 de salles voutées, des kilomètres de galeries souterraines et une imposante esplanade intérieure, le fort conçu pour abriter 3500 soldats fait aujourd’hui figure de monument rare où histoire et gastronomie se mélangent.

Les pronostics allaient bon train ce matin au Village départ de Dole : le local de l’étape Alexis Vuillermoz dit Pikatchu, adulé par tout un public, parviendrait-il à se démarquer pour briller sur ses terres ? le coureur de la Vienne Sylvain Chavanel réitèrerait-il l’exploit de l’emporter comme il l’avait fait en 2010 ici même ? Le profil vallonné du jour, sur des routes étroites et sinueuses dans le final, avantageait les baroudeurs, plus motivés que jamais pour enfin aller au bout de l’échappée. Les tentatives se sont multipliées et ont permis à un groupe d’une 46 de coureurs de se constituer. Un collectif qui après un raid de plus de 110 kilomètres, finira par se disloquer dès les premières pentes de la Montée de la Combe de Laisia Les Molunes. Pour son premier Tour de France, à 24 ans, Lilian Calmejane, le coureur natif d’Albi dans le Tarn offre une nouvelle victoire d’étape au cyclisme français, un beau cadeau d’anniversaire pour son directeur sportif Jean-René Bernaudeau qui fête aujourd’hui ses 61 ans !