Tour de France 07.07.2016

TDF 2016 Etape 6 : Des contreforts du Cantal aux remparts de Montauban

20160707_110406_resized

« C’est parti pour 190,5 kilomètres de bonheur et de sourire sur les routes ensoleillées du Tour de France dans les Départements du Cantal, de l’Aveyron, du Tarn et du Tarn-et-Garonne ». C’est ainsi que Christian Prudhomme, Directeur de l’épreuve, lance chaque matin sur Radio Tour le départ de l’étape. Une étape de transition plaçant les Pyrénées à portée de roue.

On craignait le ressuage…

La canicule s’est installée sur le Tour et avec elle son lot de routes qui transpirent. Pas moins de 20 000 litres d’eau ont été épandus pour refroidir la descente étroite et technique dans la descente entre Montsalvy et Vieillevie entre les kilomètres 23 et 37. Malgré la chaleur, la suite de l’étape n’a nécessité aucune intervention notable. A noter toutefois une petite particularité du final comptée par le Monsieur Route tarn-et-garonnais à bord du PC Mobile de l’ADF : une grande partie des 25 derniers kilomètres en ligne droite a été aménagée sur une ancienne ligne de chemin de fer. En témoignent les anciennes baraques disséminées le long de la route marquant les noms des arrêts ou des points de passage à niveaux des chefs de gare. Une petite anecdote que nos agents des Départements ont écouté avec attention, ceux-ci installant une panneautique spécifique pour signaler les franchissements de rails (aucun sur l’étape du jour, 32 sur le total de la Grande Boucle 2016).

20160707_111523_resizedLe Cantal à l’honneur

Une fois n’est pas coutume, le pavillon ADF du Village départ et Super D étaient situés dans la même ville, à Arpajon-sur-Cère, en co-animation avec le Département du Cantal. Le Président Vincent Descoeur est venu saluer ses équipes et le travail réalisé pour valoriser la destination Cantal Auvergne. Il n’en fallait pas plus pour convaincre les suiveurs du Tour et amoureux de la Grande Boucle qui ont su pendant ces deux étapes se laisser convaincre par les atouts paysagers et gastronomiques du territoire.

20160707_104647_resized

Côté course, le train des sprinteurs n’a laissé aucune chance aux deux échappés du jour. Alors que public et médias voyaient dans une arrivée au sprint une bataille franco – allemande comme un signe du résultat du soir du match de l’Euro, Mark Cavendish a mis tout le monde d’accord. Il remporte déjà sa troisième victoire sur cette 103ème édition du Tour et s’empare par la même occasion du maillot vert. Il égale ainsi Bernard Hinault en nombre de victoires (29) et se place au second rang des plus grands collectionneurs d’étapes derrière le champion belge Eddy Merckx (34). Les français sont à nouveau placés dans les 10 premiers de l’étape faisant 5 (Christophe Laporte, natif du Var) et 9 (Bryan Coquard, Loire-Atlantique).

Regard de route du jour