Tour de France 06.07.2016

TDF 2016 Etape 5 : Le Tour prend de la hauteur

20160706_153812-1_resized_1-1

Pour cette 5ème étape, les 198 coureurs du Tour quittaient ce mercredi la Haute-Vienne pour prendre petit à petit de l’altitude en passant par les routes vallonnées de Corrèze et les contreforts du Massif Central dans le Cantal.

Après quatre étapes assez plates, le Tour offrait l’occasion aux baroudeurs de s’extirper du peloton et aux favoris de se tester sur les pentes auvergnates. C’est l’un des coureurs échappés depuis le début de l’étape, le coureur de classiques Greg van Avermaet, qui franchit la ligne d’arrivée seul en tête et profite d’une belle victoire en moyenne montagne. Le local de l’étape Romain Bardet, dont le père était instituteur au Murat au pied de la dernière ascension du Font de Cère, termine avec les favoris de cette édition 2016.

A la pêche aux cadeaux

Avant de rejoindre le Cantal, l’équipe communication ADF s’est dédoublée entre les Départements de la Haute-Vienne à Limoges et la Corrèze à Neuvic. Dans le Limousin, les agents du Département ont animé le stand ADF faisant tourner la roue, gagner des cadeaux et déguster de bons gâteaux aux saveurs locales. En grand amateur de cyclisme et ce depuis son enfance, Jean-Claude Leblois, Président de la Haute-Vienne, a plus qu’apprécié la valorisation de son territoire offerte par la large médiatisation du Tour. Aux côtés de Super D, le Département de la Corrèze a fait pêcher son Président Pascal Coste en lien avec la Fédération de Pêche. Le tout dans des paysages verdoyants et sous un beau soleil qui a redonné le sourire au public, aux coureurs et aux suiveurs de la Grande Boucle !

resized_20160706_161915-1

Léon a repris du service !

Sur la route, les agents des Départements de France ont eu du travail ! La hausse des températures a provoqué quelques « ressuages », c’est-à-dire une transformation et dégradation de la route en raison de la chaleur et du passage des nombreux et lourds véhicules de la caravane. Les effets du ressuage se sont plus particulièrement manifestés dans les dernières ascensions du Pas de Peyrol et du col de Font de Cère. Plusieurs tonnes d’eau (4 à 5) ont été utilisées pour refroidir la chaussée et limiter la casse, sur des voies conçues pour un trafic local et limité à quelques voitures par jour.

20160706_142115_resized_1-1

Regard de route du jour

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger