Etape 4 : Les Deceuninck au royaume des Ducs
Tour de France 09.07.2019

Etape 4 : Les Deceuninck au royaume des Ducs

L’étape du jour a déroulé ses 213,5 kilomètres de la cité des rois de France dans la Marne à la Capitale des Ducs de Lorraine en Meurthe-et-Moselle, en passant par les routes de la Meuse. Un kilométrage presque aussi important que les 250 caves et crayères où sont entreposées les centaines de millions de bouteilles produites et conservées précieusement en Champagne !

Toute une histoire de caves

Pas le temps de buller ce matin au Village Départ ! Notre fromagère du jour, Julie Verzeaux, est venue parler fromages et affinages. Son échoppe « La Cave aux fromages » à Reims est le fruit d’une expertise et d’une philosophie familiale, transmis de génération en génération. Les amoureux de fromage et les amateurs de vrais produits pourront s’y régaler !

De la cave aux fromages aux caves de champagne, la transition était toute trouvée. Point de carnaval du côté de Reims et pourtant, c’est en costume que la confrérie des sacres de la champagne est venue ce matin sur le stand de l’ADF ! Aux côtés du Président de la Marne Christian Bruyen, grand amateur de canoë, Raymond Poulidor et Bernard Thévenet ont brillament sabré le nectar local et intégré le cercle des intronisés. Une animation pétillante avant de prendre la route !

Pour les patrouilleurs de l’ADF, rien ne vint entraver leur progression avec encore près de 300 panneaux à installer et quelques milliers de bottes de paille pour sécuriser les points dangereux du tracé. Malgré une moyenne de course inférieure aux jours précédents, les délais étaient trop courts pour improviser une pause pique-nique au milieu des vignes ou pédaler sur la Voie Sacrée de la Meuse, réminiscence du passé de la Première Guerre Mondiale. Point de bon de sortie pour Anthony Roux, notre local de l’étape, maillot bleu du jour. Il faudra revenir.

Nancy sourit à Viviani

Malgré la tentative d’un trio d’échappés, en tête de la course pendant près de 200 km, l’occasion était trop belle pour sacrer un sprinter à Nancy. A l’issue d’une arrivée massive, c’est Elia Viviani qui offre à la Deceuninck une nouvelle occasion de sabrer le champagne : la formation belge rafle une seconde victoire d’étape d’affilée et conserve le maillot doré, bien accroché sur les épaules de Julian Alaphilippe. Le conservera-t-il jusqu’à la Super Planche des Belles Filles ? Les paris sont ouverts…