Etape 17 : un Transalpin vainc la boucle romaine
Tour de France 24.07.2019

Etape 17 : un Transalpin vainc la boucle romaine

Un Italien vainqueur d’une étape à la gloire du patrimoine romain, on ne pouvait pas rêver mieux ! Après un départ du majestueux Pont du Gard, la thématique antique a guidé la première partie de l’étape avec le théâtre d’Orange et un passage par Vaison-la-Romaine. Gard, Vaucluse, Drôme, Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes, ça humait bon l’été sur cette 17e étape !

2 000 ans d’Histoire

Mercredi 24 juillet. Point de départ de l’étape du jour : le Pont du Gard. 40 et 50 après Jésus Christ, les Romains construisent un aqueduc de plus de 52 kilomètres pour porter l’eau d’Uzès à Nîmes. Point d’orgue de l’ouvrage, le pont sur le Gardon : 3 étages, 360 mètres de long (à l’origine) et 49 mètres de hauteur, 11 millions de blocs de pierres. L’ampleur et la splendeur de l’ouvrage révèlent la maîtrise des anciens. Géré par le Département du Gard et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il accueille près de 1,5 million de touristes chaque année… dont quelques milliers qui s’étaient déplacés ce matin. Au programme de l’après-midi : visite du musée, canoë dans le Gardon, ou peut-être un petit détour par la Fromagerie des Loubes, au pied des Cévennes, dans un pays traditionnellement ouvert à l’élevage des chèvres et des brebis.

Une histoire de chants… et de champs

Le repos est déjà loin pour les coureurs. Le départ fut lancé au pied du Pont, sous les clameurs de la foule, les fanfares des bandas et le chant continu de cigales en bande son. Une harmonie parfaite pour porter le peloton sur les premiers kilomètres. La course a poursuivi sa boucle romaine à travers les sites historiques de Provence : cap vers le Vaucluse, le théâtre antique d’Orange, les vestiges de Vaison-la-Romaine et son pont romain à arche unique sur l’Ouvèze. Entrée dans la Drôme, les champs de lavande diffusent leur parfum comme un doux comité d’accueil dans les Baronnies provençales. Les vergers de pommiers à perte de vue prennent le relai dans les Hautes-Alpes, accompagnés d’une légère pluie d’orage pour rafraîchir l’atmosphère pesante de quelques degrés. 38° dans l’air, 61° au sol au plus haut de la journée, ça sent vraiment l’été !

Au final c’est l’Italie qui triomphe

Sous le cagnard, la trentaine de coureurs échappés ont eux aussi pris du champ, comptant jusqu’à 19 minutes d’avance sur le peloton. Matteo Trentin s’impose à quelques encablures de la frontière italienne, avec le maillot de champion d’Europe sur les épaules. Le triptyque alpin qui s’annonce était déjà dans tous les esprits des leaders : se préserver coute que coute pour jouer les avant-postes demain. Avec 1’35’’ d’avance sur son dauphin et à peine plus sur ses poursuivants, rien n’est joué pour Julian Alaphilippe, tous les espoirs sont permis. Rendez-vous à Valloire pour le premier acte de la pièce Tour de France 2019.