Etape 16 : Kämna est 100% Isère

Arrivée sur les plateaux du Vercors

Tour de France 15.09.2020

Etape 16 : Kämna est 100% Isère

La Tour-du-Pin – Villard-de-Lans : au lendemain de la journée de repos, la 16e étape du Tour de France était 100% Iséroise ! 164 km d’effort à travers le Département, les massifs de la Chartreuse, de Belledonne et les grands espaces du Vercors…

Deuxième couche des Alpes, cette fois-ci intégralement iséroise. Départ de chez les Turpinois, qui accueillaient le Tour pour la deuxième fois, en direction du massif de la Chartreuse. Une boucle autour de Grenoble et le peloton attaquait déjà les contreforts du Vercors avant d’en terminer à la station de Villard-de-Lans, Côte 2000.

L’Isère sur un plateau

Depuis la création de la Grande Boucle en 1903, Grenoble, Belledonne, le Vercors, la Chartreuse, l’Oisans, sans oublier les mythiques 21 lacets de l’Alpe d’Huez, auront été le théâtre de quelques-unes des plus belles pages de la saga du Tour. Pour fêter le retour de la plus grande course cycliste au monde, le Département avait mis les petits plats dans les grands : une soirée avec les champions isérois, biathlètes en tête, des gourmandises gastronomiques Ishere (du 100% local, un régal !) et un challenge cycliste… Deux mois plus tôt, au terme d’une journée aussi chaude qu’éprouvante, deux cyclistes amateurs isérois au palmarès bien étoffé, Laëtitia Harhour et Rémi Loubet, s’étaient prêtés au jeu et élancés pour une reconnaissance de l’intégralité de l’étape 50 jours avant la course. Au terme des 164 km, un premier record était établi dans les deux catégories : Masculin : 5h55, Féminin : 7h45. Les traces et performances enregistrées sur le célèbre réseau Strava, place était donnée aux challengers, avec pour objectif de détrôner pendant l’été les deux pionniers. Une initiative originale avant de défier les professionnels du peloton qui auront eux conclu l’étape en… 4h12 !

Les baroudeurs à l’attaque

Au premier regard, le profil de l’étape était attractif, avec ses longues montées (Côte de Virieu, Col de Porte, Côte de Revel et Montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte avant le final vers la ligne) et ses portions en pente. Entre Chartreuse et Vercors, les motifs d’espérer une belle bagarre ne manquaient pas… C’était écrit, les 164 bornes concoctées par le Tour étaient dédiées aux baroudeurs. Pari gagné, 28 coureurs se sont rapidement échappés, parmi lesquels Julian Alaphilippe ou encore Warren Barguil, des Français qui souhaitaient se racheter d’un Tour jusque-là décevant. Mais Lennard Kämna était aujourd’hui au-dessus du lot. Ayant souvent fleurté avec la victoire sur ce Tour, le dauphin de Martinez au Puy-Mary (étape 13) prend sa revanche et inscrit son nom au palmarès, pour une nouvelle victoire après la 4e étape du Critérium du Dauphine. Le peloton des favoris a lui tranquillement mené sa barque, naviguant à près de 17 minutes du vainqueur. Il est parfois compliqué de réenclencher la machine les lendemains de journée de repos…