Etape 15 : Thibaud Pinot part en croisade en terres Ariégeoises

Sur les hauteurs du Prat d'Albis

Tour de France 21.07.2019

Etape 15 : Thibaud Pinot part en croisade en terres Ariégeoises

A la veille de la grande transhumance du Tour, l’arrivée inédite au Prat d’Albis avait pour certains des allures de mise en pâture… 185 kilomètres au départ de l’Aude et surtout trois cols de première catégorie dès l’entrée du peloton en Ariège. Un troisième volet pyrénéen qui a tenu toutes ses promesses et continue à entretenir le suspense…

Manger Audois, c’est avoir tout bon

En attendant l’orage, il était temps de buller quelque peu au départ de Limoux. Et comme il n’y a pas que la Clairette dans l’Aude, le Département nous a proposé ce matin ses petits fromages de chèvres de la marque Pays Cathare. Reflet du travail des chévriers dans le respect de la nature et des paysans Audois, les « Ecus » ou « Ecussons » sont fabriqués par la Ferme du Soustraube à partir de lait cru de chèvre. Des produits fondants et savoureux made in Aude !

Si la Route d’Occitanie n’y a pas fait d’escale cette année, l’étape du jour aura peut-être inspiré le Président de l’ancienne Route du Sud, cette course 100% bénévole qui ravie chaque année un peu plus médias et coureurs. Organisée au mois de juin depuis 1977, elle réunit les professionnels du cyclisme dans une ambiance conviviale, sur les routes départementales de l’Occitanie. Menée d’une main de maître par notre Maillot Bleu Pierre Caubin, elle a vu sur ces deux dernières éditions le champion du monde Alejandro Valverde l’emporter. Un vainqueur de prestige pour une course de grande valeur !

Point de train de sénateur pour la traversée des châteaux cathares : entre Montségur et Foix, les Yates, Quintana et autre Bardet entendaient bien figurer suite à leur contre-performance de la veille. Un groupe tente une percée et s’évade direction les difficultés du jour : Col de Montségur, Port de Lers, Mur de Péguère, Prat d’Albis, soit un dénivelé positif de 4 700 mètres au total.

Thibaut Pinot tranche dans la brume

Après un début d’étape ensoleillé, les premières gouttes de pluie ont fait leur apparition et laissé place à une purée de pois qui ne quittera plus les coureurs jusqu’au sommet du Prat d’Albis. Ce site naturel de pastoralisme, de randonnées et de parapente, accueillait pour la première fois la Grande Boucle, à 1 205 mètres d’altitude, au-dessus de Foix. « Ce sera la fête de l’agriculture de montagne et de l’élevage dans un lieu immaculé », s’enthousiasmait Henri Nayrou à l’annonce du parcours. « Nous voulons montrer l’image la plus naturelle possible de l’Ariège », c’est pourquoi camping-cars et véhicules ont été interdits dans la montée, afin de laisser les spectateurs prendre place sur des tribunes naturelles, comme dans les stades de rugby chers au Président du Département, ancien rédacteur en chef de Midi Olympique.

Dans la brume ariégeoise, Thibaut Pinot se lance dans la mêlée et place plusieurs banderilles : Geraint Thomas cède, Julian Alaphilippe lutte, Egan Bernal résiste. Simon Yates signe sa seconde victoire d’étape, le Haut-Saônois grapille 18 précieuses secondes sur ses poursuivants au général et remonte à la 4e place.

A une semaine jour pour jour du final sur les Champs, les leaders se tiennent en 40 secondes derrière le Maillot Jaune et les pronostics vont bon train : qui de Pinot, Alaphilippe, Bernal, Buchmann ou Kruijswijk pour monter sur la plus haute marche ? La bagarre s’annonce rude et passionnante dans les Alpes, mais en attendant demain, c’est repos dans le Gard !