Étape 15 TDF17 : L’envolée de Bauke Mollema au Puy

Supporters de Romain Bardet sur ses terres en Haute-Loire

Tour de France 16.07.2017

Étape 15 TDF17 : L’envolée de Bauke Mollema au Puy

Le patrimoine traversé par cette 15e étape entre Laissac-Sévérac l’Eglise et Le Puy-en-Velay s’est révélé riche et dense. Entre le Plateau de l’Aubrac et les monts d’Auvergne, les 3 Départements du jour (Aveyron, Lozère, Haute-Loire), ont dévoilé un paysage aux multiples facettes dont les pâtures de l’Aubrac et leurs troupeaux de veaux réputés pour leur viande dans le monde entier, les villages en taille de pierre, les orgues basaltiques de Prades ou encore la Forteresse de Polignac.

Autre atout : le bien-manger. Car en Aveyron, la gastronomie est légion : aligot, veau de l’Aubrac, roquefort, le territoire regorge de saveurs que les artisans locaux savent mettre en avant. Le Département est d’ailleurs n°1 dans l’élevage des ovins : le pastoralisme est le fil conducteur de toute une économie. Au fil des ans se sont transmis une culture et un savoir-faire artisanal qui donnent aujourd’hui à ce Département une identité régionale propre et reconnue : « Aveyron Vivre Vrai » ! La fromagerie Carles récompensée ce jour par l’Académie de Gourmandise en présence du Président de Département Jean-François Galliard, s’inscrit pleinement dans cet héritage : l’affaire familiale fondée en 1927 se transmet de père en fils… et fille, puisque c’est Delphine Carles qui en 1997 reprend le flambeau. C’est dans un même esprit de continuité et avec la même passion pour son métier qu’elle s’attache à produire artisanalement un roquefort d’exception : un secret bien gardé depuis trois générations !

Des routes bardées de monde !

A partir de la montée de Naves d’Aubrac, 1ère difficulté du jour, le tracé a évolué à près de 1000 m d’altitude tout au long de la journée, provoquant une perte de pression d’oxygène et de 5 à 6° dans l’air. Sur des routes étroites et vallonnées, la course a évolué entre paysages de plaine et villages aux toits de tuile de l’Aveyron, avant de basculer en Lozère sur des routes plus accidentées et arborées de sapins. La course a tracé son chemin au milieu des troupeaux de l’Aubrac, bien moins nombreux que le public venu extrêmement nombreux en ce dimanche 16 juillet pour encourager l’enfant du pays ! Le nom de Romain Bardet était noté sur toutes les routes, les panneaux, les tee-shirts, les champs, une véritable ferveur populaire autour du natif de la Haute-Loire : « ça va Bardet », « Bardet en jaune à Paris », « tu vas tout bom’Bardet », les 78 km dans le Départements en étaient bardés !!!

Malgré des températures estivales, pas de ressuage à traiter sur les routes départementales du jour. Si sur l’Aubrac les giratoires se sont fait rares, les rétrécissements en traversée de village ont été soignés par les patrouilleurs des Départements de France, et les avaloirs ou autres bordures jugées dangereuses signalés par un bombage. L’équipe a également mobilisé le Gros Léon des kilomètres 31 à 38, accompagné d’une balayeuse du Département, afin de nettoyer les gravillons rejetés depuis les accotements par le passage de la caravane publicitaire. De belles images que l’on retrouvera chez nos confrères d’Eurosport qui ont suivi une partie de l’étape à nos côtés !

Les coureurs n’ont pu profiter des paysages offerts : dès le kilomètre zéro, une vingtaine de coureurs s’extirpaient du peloton pour conduire une échappée au long court. L’entente est (quasi) parfaite jusqu’à se rapprocher des principales difficultés : le groupe se scinde dans l’ascension de Peyra Taillade, Warren Barguil glane quelques points supplémentaires pour conforter son maillot, et Bauke Mollema prend le large. Il ne sera pas repris et file en solitaire vers l’arrivée. Le hollandais fait coup double en étant élu combattif du jour. Malgré un problématique au pied de la dernière ascension, Chris Froome prouve qu’il « en a sous la pédale » et revient sur ses concurrents au général.

Demain, une journée de repos bien méritée, sans transfert, attend coureurs et suiveurs, de quoi donner une chance de visiter la cathédrale du Puy-en-Velay ou, pour les plus sportifs, de découvrir les GR de Haute-Loire bien connus des pèlerins du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle !