Étape 10 TDF17 : La passe de quatre pour Kittel

Lascaux IV, Dordogne

Tour de France 11.07.2017

Étape 10 TDF17 : La passe de quatre pour Kittel

Changement de décor : après une journée de repos / de transfert de l’est à l’ouest de la France, coureurs et suiveurs du Tour se retrouvaient aujourd’hui en Dordogne, pour une magnifique étape 100% Département !

Le 1er passage du Tour de France dans le Périgord remontait à… 1952. Depuis cette date, la Grande Boucle est passée 13 fois dans le Département de façons plus ou moins furtives. Il y a trois ans, tout le monde se souvient de l’arrivée sous la pluie de l’étape Maubourguet-Bergerac et du radieux contre la montre jusqu’à Périgueux en 2014 remporté par Tony Martin. Cette année, le tracé fait la part belle au Département avec 3 jours consacrés à la Dordogne : la journée de repos, l’étape du jour 100% Dordogne, et demain un départ d’Eymet.

Présent au Grand Départ de Düsseldorf en clin d’œil au point commun liant la Vallée de Neandertal à la grotte ornée du Paléolithique de Lascaux, le Président de la Dordogne Germinal Peiro était cette fois à domicile pour recevoir son étape : un formidable coup de projecteur sur le Département et sur Lascaux IV ouvert fin 2016 : 8500 m2 d’espace de visite dont une réplique complète de la grotte et l’histoire de la découverte de la grotte ornée en 1940… Le Président de l’Assemblée des Départements de France, Dominique Bussereau ne s’y était pas trompé et avait noté dans son agenda cette étape périgourdine ! Accompagné de son Vice-Président en charge du tourisme, Stéphane Villain, il a pu, ce matin au Village départ et tout au long de la journée, observer le travail réalisé par les équipiers de l’ADF et prendre des notes pour, espérons-le, accueillir prochainement une étape de la Grande Boucle dans son Département de la Charente-Maritime. Le message est passé auprès du Directeur de la course, Christian Prudhomme. La route n’est pas si longue depuis le Grand Départ de Vendée en 2018…

Mais revenons-en à cette 10e étape. Pour lancer cette seconde semaine de course, l’étape du jour entamait la riche et spectaculaire traversée de la Dordogne au départ de Périgueux. En mai dernier, le Président de la Dordogne, ancien sportif de haut niveau membre de l’équipe de France de Canoë-Kayak, lançait un défi du Département 24 en soutient à Paris 2024 : 24 athlètes périgourdins ont relié Lascaux à la capitale en 5 jours pour remettre à la Maire de Paris un fac-similé de la grotte de Lascaux et deux silex qui ont servi de relais durant toute la course. Germinal Peiro était sur la ligne de départ avec son canoë. Une 1ère étape dans l’année sportive du Département avant d’accueillir les cyclistes du Tour !  Tout un Département s’était mis à l’heure du Tour : villes étapes et villes traversées ont élaboré pendant plusieurs semaines des programmes d’animations et de fêtes pour célébrer le passage du peloton ! Aux abords de la grotte de Lascaux notamment, à Montignac, le Département avait réalisé une tête de taureau en land-art au pied du Centre international de l’Art Pariétal qui a ouvert ses portes au public le 15 décembre 2016 (cf.article).

Et la Dordogne regorge d’atouts : outre ses châteaux et ses villages figurant parmi les plus beaux de France (Montignac, Sarlat, Domme, La Roque-Gargeac…), sa gastronomie est réputée dans le monde entier : foie gras, noix, vin de Bergerac, il y a de quoi se sustanter et se délecter des meilleurs mets du patrimoine culinaire national ! Le lauréat du jour de l’Académie de Gourmandise, Denis Bourgin, nous a fait déguster sa crème de marron. Producteur de châtaignes depuis 2002, il transforme sa production en crème et autres délices… le tout en Agriculture biologique depuis la création. Avec sa femme Colette, il a aménagé des chambres d’hôtes, situées dans une belle maison de caractère entourée d’un grand jardin sur la commune de Varaignes, un lieu idéal pour y déguster les produits de la ferme !

Côté sport, après une journée de repos bien méritée, la course a repris le dessus sur les velléités de farniente. Les deux vaillants échappés au long court, Gespert et Offredo, sont repris à moins de 20 km de l’arrivée. Après Greipel, en tête au sprint intermédiaire pour la 3e place, on pouvait croire le Gorille de Rostock en pole position pour la victoire. C’était sans compter sur le Monsieur Sprint de ce Tour 2017 qui, en l’absence de Cavendish et de Sagan, rafle toutes les étapes de plaine ou presque ! A 250 mètres de la ligne, Marcel Kittel met le turbo et s’envole (en vert) pour une passe de quatre  à Bergerac. Froome gère le jaune et le morbihannais Warren Barguil conserve les pois.

Demain dernière étape de transition avant de laisser la place aux Pyrénées et à d’autres improbables surnoms du peloton : Contador el Pistolero, Froome le Kenyan blanc, Quintana le Scarabée…