Développement durable 05.11.2018

Espaces naturels sensibles : les Départements connectés à la nature

Acteurs investis dans la protection de l’environnement, les Départements travaillent à préserver sites, paysages naturels et biodiversité. A ce titre, ils gèrent et sauvegardent plus de 4 300 sites protégés qualifiés d’Espaces naturels sensibles (ENS), compétence dévolue depuis plus de 30 ans. L’enquête ENS 2017 récemment publiée par l’ADF réalise un focus sur les moyens mis en œuvre par les Départements pour conduire ces politiques. Alors que nos forêts prennent des couleurs d’automne, rien de tel qu’une immersion dans ces espaces de nature ! 

Les Départements, acteurs clés de la protection des espaces naturels

Cette compétence née de la loi de 1985, confirmée par la loi NOTRe et la loi pour la reconquête de la biodiversité et des paysages, se traduit pour les Départements dans l’acquisition, la gestion et l’ouverture au public d’espaces naturels. Un aspect tant éducatif que touristique qui offre un accès privilégié à la nature et une éducation à l’environnement et ce à tous les âges !

Les Départements développent ainsi des programmes pédagogiques et des journées de découverte de ces espaces protégés à destination des collégiens ou des randonneurs. Grâce à de nombreux panneaux explicatifs ou des applications sur smartphone, les naturalistes en herbe sont sensibilisés aux patrimoines et aux milieux naturels rencontrés. La Seine-et-Marne et les Yvelines proposent par exemple des « Balades branchées » avec des contenus audio, photo, vidéo ou jeu qui se déclenchent à proximité des éléments remarquables. Un bon moyen de connecter les visiteurs à la nature !

En Ille-et-Vilaine, les ENS servent également de support pour encourager le lien social. A l’occasion du départ de la Route de Rhum dimanche dernier, le Département a invité des familles suivies par les professionnels de l’action sociale à vivre l’événement depuis l’ENS de la pointe du Grouin. Un panorama exceptionnel et un événement propice aux échanges pour favoriser la parentalité, en dehors du cadre quotidien.

Enquête ENS 2017 : les résultats publiés

Sur des considérations plus techniques et réglementaires, l’ADF vient de publier la synthèse de l’enquête « Espaces naturels sensible » 2017 à laquelle 80 Départements ont répondu. Elle prévoit de réinterroger tous les deux ans les grands indicateurs des politiques ENS (nombre d’hectares, nombre de sites, typologie des ENS, nombre d’agents, financement des autres réseaux d’espaces naturels…).

L’enquête 2017 dénombre ainsi 4300 sites ENS et 372 000 hectares préservés (dont 190 000 hectares directement acquis par les Départements). On y apprend qu’en moyenne 13 agents sont affectés par Département aux politiques ENS. Ces effectifs comprennent aussi bien les agents directement affectés à la gestion quotidienne des sites sur le terrain, que les agents en charge de la construction de la politique publique. Sont également abordées les questions budgétaires. Sur les 80 Départements répondants, 65 financent les politiques ENS et CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) avec les recettes de la part départementale de la taxe d’aménagement.

Les résultats de l’enquête ont vocation à être inclus dans le rapport qui sera réalisé à la suite de la loi Biodiversité.

 

09.11.2018 Départements métropolitains Motion Métropoles – Congrès 2018 Télécharger
09.11.2018 Motion de l’ADF – Congrès 2018 Télécharger
08.11.2018 • Article LOCALTIS Congrès Congrès de l’ADF – Départements : l’amorce d’un dégel ?