Mobilité & Transport 13.11.2019

Enquête nationale relative aux politiques cyclables des collectivités : les Départements toujours plus mobilisés pour le vélo !

Le 1er avril dernier,  le réseau Vélo & Territoires, coordinateur du réseau national cyclable, lançait une enquête nationale sur les politiques cyclables des territoires français. Réalisée tous les cinq ans, l’Enquête Territoires 2019 inventorie l’action des collectivités pour le développement du vélo. Avec 523 territoires répondants, cette étude a bénéficié d’une mobilisation sans précédent : 92 Départements ont répondu à l’appel lancé par Vélo & Territoires, un record !

Avec 523 répondants, l’Enquête Territoires réalisée avec le soutien de l’Ademe, du Cerema et de l’AdCF couvre une bonne partie du territoire national : 78 % des Régions (14 répondants), 91 % des Départements (92 répondants, soit 30% de plus qu’en 2014), 30 % de l’ensemble des EPCI à fiscalité propre (374 EPCI) et 43 « autres » (syndicats mixtes, pôle d’équilibre territorial et rural (PETR), communes, etc.). Cette mobilisation inédite pour ce type d’enquête s’étend bien au-delà des adhérents du réseau et confirme un intérêt généralisé pour le vélo.

Des stratégies vélo consolidées

Les premiers résultats de l’enquête ont été dévoilés fin octobre, mettant en lumière les grandes tendances des politiques cyclables locales (à consulter ici ; les résultats complets seront diffusés courant novembre). Selon Chrystelle Beurrier, Présidente de Vélo & Territoires, Vice-Présidente du Département de la Haute-Savoie, « à la veille de la promulgation de la Loi d’orientation des mobilités et des élections municipales, les données récoltées seront déterminantes. Pour les Régions et les Départements, l’heure est à la consolidation des politiques cyclables existantes.»

Si l’enquête fait état d’une avancée notoire dans les moyens humains et financiers engagés en faveur du vélo, elle met aussi à jour de nombreuses disparités entre les territoires. « Ce qui fera la différence pour le développement du vélo en France, précise-et-elle, c’est notre capacité à mettre en cohérence les politiques cyclables des différents niveaux de collectivités. »

Les Départements massivement mobilisés pour le vélo

En dépit de fortes contraintes budgétaires et de l’augmentation de leurs dépenses incompressibles, l’enquête confirme la large mobilisation des Départements pour le vélo. La quasi-totalité d’entre eux (83 Départements) dispose désormais d’une stratégie de planification vélo nouvellement mise en place ou consolidée. Une grande partie des Départements amorcent ainsi leur deuxième ou troisième génération de plan cyclable. Les moyens humains, quant à eux, ont plus que triplé en treize ans : 2,7 équivalents temps plein (ETP) en moyenne en 2019 contre 1,7 en 2014 (+59%) et 0,8 en 2006. Au total, les Départements mobilisent à eux seuls 219,5 ETP pour le vélo.

Sans budget, pas de politique cyclable réussie ? Ce principe est entendu et intégré par les Départements qui dépensent en moyenne 3,02 millions d’euros sur ce sujet en 2019, soit environ 3,75 euros par habitant. À périmètre constant, cela représente une augmentation de 37 % du budget vélo par habitant par rapport à 2014.

Aspects techniques et ingénierie, planification, sensibilisation des usagers, tels sont les trois grands défis identifiés pour l’avenir du vélo. Les territoires disposent déjà des outils nécessaires. Les résultats de cette enquête permettront à Vélo & Territoires, avec ses partenaires, de porter la voix des territoires cyclables auprès de l’État pour confirmer l’élan actuel en faveur du vélo.