Solidarité et affaires sociales 11.12.2019

Ehpad’toi et candidate : une campagne de recrutement lancée par le Département du Bas-Rhin

Le Département du Bas-Rhin, présidé par Frédéric Bierry, s’implique très fortement pour renforcer l’attractivité des métiers médico-sociaux dans son territoire. Le 26 novembre dernier, il organisait « Ehpad’toi et candidate », une campagne de recrutement d’aides-soignants et d’agents de service hospitalier pour les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Des demandeurs d’emploi, dont des bénéficiaires du RSA et des responsables de recrutement de 39 Ehpad, étaient présents afin de répondre à l’urgence du manque de personnel.

 

Rendre les métiers du Grand Age plus attractifs

Le Département du Bas-Rhin soutient les Ehpad et leurs résidents au quotidien dans la qualité de l’accueil et de la prise en charge dans l’accompagnement des professionnels. De forts besoins en recrutement dans les métiers du Grand Age sont constatés et ne sont pas toujours satisfaits en raison de la grande pénibilité de ces métiers et de leur faible rémunération.

Face à ces difficultés, le Département a organisé un « job dating » sur une matinée, à l’Hôtel du Département à Strasbourg, pour trouver des solutions adaptées et innovantes, répondant à cette carence de personnel ainsi qu’aux besoins du terrain.

Les solutions actuellement mises en œuvre ne sont plus suffisantes, d’où la nécessité de tester de nouvelles solutions en coopération avec les partenaires du Conseil Départemental : Pôle Emploi, Région Grand Est, Agence régionale de santé (ARS), Missions Locales, Instituts de Formation d’Aides-Soignants (IFAS), Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFIS), ou encore ADIRA (Agence de Développement d’Alsace)… L’engagement de tous est indispensable afin de répondre efficacement aux enjeux du vieillissement.

Des solutions concrètes pour tous les candidats à l’issue de la matinée

Cette matinée a permis de mobiliser 39 Ehpad bas-rhinois, proposant 189 offres à pourvoir (postes d’aides-soignants, d’agents de services hospitaliers ASL/ASH, d’auxiliaires de vie, d’infirmiers diplômés d’Etat, d’animateurs…). Dans le même temps, étaient installés sur place des stands des partenaires (Région, Mission Locale, Robot Juliet de l’Ehpad de la Niederbourg de Illkirch, start up…) pour informer les participants et favoriser les échanges entre candidats, institutions, directeurs ou DRH d’Ehpad.

De plus, une offre de formations et une évaluation des compétences ont été proposées, sous forme de jeu (via un serious game) pour rendre plus attractifs et plus accessibles les métiers du Grand Age. Ce système d’évaluation permet en effet de valoriser les aptitudes et les compétences personnelles des candidats. Les qualités humaines, l’écoute et l’implication personnelles sont en effet essentielles pour l’exercice de tels métiers.

A terme, un suivi sera assuré pour l’ensemble des candidats par le service de l’accès à l’emploi du Département en lien avec Pôle Emploi, les Missions Locales et les services de la Région pour les personnes entrées en formation rémunérée.

L’objectif affiché par le Département : qu’à la fin de la matinée, chaque participant reparte en ayant obtenu, soit un emploi, soit une formation ou un essai en Ehpad. Et le bilan est positif : sur 350 demandeurs d’emplois présents, 94 ont été retenus pour un deuxième entretien, 124 personnes se sont montrées intéressées par une immersion et 170 par une formation.