Du 16 au 18 octobre, le cœur des Départements bat dans le Cher !
Actualité 03.10.2019

Du 16 au 18 octobre, le cœur des Départements bat dans le Cher !

Les 16, 17 et 18 octobre prochains, Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des Départements de France et Michel Autissier, Président du Département du Cher, accueilleront le Congrès des Départements de France à Bourges. Ce 89ème Congrès annuel sera un temps fort de mise en lumière des projets innovants que les Départements portent et développent au quotidien pour leurs territoires et leurs habitants. Environ 800 inscrits dont 78 Présidents de Départements seront présents, ainsi que le Président du Sénat Gérard Larcher. Les ministres Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, seront nos invités et interviendront en clôture du Congrès.

Ce 89ème Congrès des Départements s’inscrit dans le contexte particulier de la suppression de la taxe d’habitation pour les communes et la perte du foncier bâti prévue par le PLF 2020 pour les Départements. La mise en œuvre de la réforme de la fiscalité prévue par le Gouvernement engendrerait des conséquences financières désastreuses sur la capacité des Départements à mettre en œuvre leurs politiques de solidarité à l’avenir. Cette inquiétude sur l’autonomie financière des collectivités est partagée par les trois grandes associations d’élus (Assemblée des Départements de France, Association des Maires de France et Régions de France, rassemblées en Territoires Unis), qui demandent une nouvelle phase de décentralisation et le respect de l’autonomie financière des collectivités.

A l’issue du Grand Débat National, Territoires Unis et chaque association d’élus avaient formulé leurs premières propositions en matière de décentralisation. Toutefois, elles attendent désormais du projet de loi « 3D » – Décentralisation, Différenciation, Déconcentration –  qui sera porté au Printemps 2020 par le Gouvernement, qu’il soit accompagné des moyens nécessaires pour assumer leurs compétences et leurs politiques.

Ce sera l’objet de la première séquence du Congrès intitulée « Territoires Unis – Communes, Départements, Régions : l’enjeu d’une nouvelle décentralisation », qui réunira les représentants de l’AMF, de l’ADF et de Régions de France. Lors de la Conférence de Presse qui s’est tenue en amont du Congrès le 2 octobre dernier, Dominique Bussereau l’a rappelé : « Il n’y a pour l’instant pas eu de souffle de la part de l’Etat concernant l’Acte 3 de la décentralisation. Les Départements attendent que le Gouvernement les fasse enfin « rêver » ».

La seconde séance plénière abordera les politiques départementales en matière de solidarité sociale à travers le soutien au développement de l’accueil familial. Au cœur de nos compétences de solidarité sociale, nous montrerons comment les Départements soutiennent, déploient et modernisent cet accueil. Les conditions dans lesquelles nous organisons ce mode alternatif de prise en charge des personnes rencontrant des difficultés, qu’elles soient temporaires ou permanentes, constituent un enjeu majeur pour la protection de l’enfance, comme pour les personnes âgées ou en situation de handicap.

Faire émerger, valoriser, les politiques novatrices et ambitieuses des Départements, tel est l’objet des ateliers qui seront organisés autour des sujets de la Jeunesse, de la prévention des risques et la gestion de crise ainsi que des enjeux de mobilité :

  • Jeunesse & attractivité des territoires: comment construire une politique de la Jeunesse coordonnée et attractive pour mobiliser et engager les jeunes sur leurs territoires ? Dispositifs pour engager les jeunes dans les Départements, amélioration de leur qualité de vie, offres de service et coopération entre collectivités en matière de politiques de la Jeunesse, autant de points à l’étude de cet atelier.
  • Prévention des risques et gestion de crise: les Départements sont acteurs à part entière de la sécurité. Ils se préparent à la gestion de crise et planifient la continuité de leur activité en développant de nombreuses initiatives pour renforcer la sécurité de leur patrimoine, de leurs agents comme de leurs usagers. Ils conduisent préalablement au quotidien de véritables politiques de prévention.
  • La mobilité, au même titre que l’habitat ou l’emploi, est devenue une priorité pour nos concitoyens. Comment les Départements s’impliquent-ils pour répondre à cette exigence ? Trois axes pour répondre à cette question : social, nouvelles technologies et innovations routières pour la sécurité et l’aménagement routier.

Pendant trois jours consécutifs, l’avenir des Départements se conjuguera au présent et au futur dans le Cher.

Ci-joint

Lettre N°2 et programme détaillé