Développement durable 20.03.2014

Des foyers témoins dans les Hautes-Alpes contre le gaspillage alimentaire

Chacun peut jouer un rôle dans la protection de l’environnement en réduisant sa production de déchets. Quelques gestes simples y contribuent. C’est pour sensibiliser la population dans ce domaine que 45 foyers témoins haut-alpins ont choisi de se prêter à une expérience lancée par le Conseil général en partenariat avec l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME). Pendant 3 mois, ils sont invités à peser leurs déchets, avant et après avoir adopté des gestes de réductions simples.

Année après année, le poids et le coût de traitement des déchets par foyer ne cesse d’augmenter. Ce n’est bon ni pour l’environnement, ni pour le porte monnaie des ménages. Le Conseil Général des Hautes-Alpes et les Collectivités territoriales se sont ainsi fixés comme objectif d’atteindre une réduction de 7% des ordures ménagères et assimilées par habitant d’ici à 2015.

En France, on comptabilise au moins 20 Kg par habitant de nourriture jetée chaque année à la maison. Les causes sont multiples : les dates de limite de consommation non respectées, des pratiques commerciales qui incitent à acheter plus que nécessaire, une méconnaissance de la façon de cuisiner les restes, une mauvaise gestion de son frigo… Ce qui n’est pas consommé a été payé : réduire le gaspillage alimentaire permettrait de réaliser une économie de 500 € par foyer par année !

Les nouveaux « packagings » proposés par les industriels, souvent « plus pratiques » ne sont pas toujours les plus économes en déchets et en coût. Gâteaux, fromage, lessive, eau en bouteille… ces produits préemballés ou en mini doses généreront proportionnellement plus d’emballages. Ainsi une famille de 4 personnes jette en moyenne 16 emballages par jour.

Exemple : fabriquer ses yaourts maison, c’est économique et écologique ! A contrario, une famille de 4 personnes qui consomment chacune un yaourt par jour, c’est 1460 pots dans la poubelle et un budget de 365€ minimum. En faisant ses yaourts maison, c’est zéro pots dans la poubelle et un budget de 180 euros (sur la base d’1€/litre de lait entier bio) soit moitié moins cher ! Les modes de vie évoluent ; nos déchets aussi…

22.09.2017 • Evénement Culture Les Départements fêtent la gastronomie 22.09.2017 • Brève Communication Le nouveau catalogue de formations IFET est en ligne
19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger