Tour de France 28.06.2018

LES DÉPARTEMENTS AU SECOURS DES ROUTES

Face aux intempéries et aux pluies diluviennes qui ont frappé la France ces dernières semaines, les routes départementales ont souffert. Déjà marquée par un hiver long et rigoureux, la chaussée a parfois cédé sous le poids des crues. En Ille-et-Vilaine et dans les Pyrénées-Atlantiques, l’itinéraire du Tour a été durement touché, avec des portions de voirie effondrées. Garants de l’entretien des routes, les deux Départements redoublent d’effort pour rendre le parcours de nouveau accessible pour leurs riverains et pour le peloton !

Étape du 13 juillet en Ille-et-Vilaine : la route effondrée sera réparée dans les délais

Le début du parcours de la 7e étape du Tour de France a été mis à mal par les récents orages et inondations. La RD17 de la Chapelle-Janson, kilomètre 4, s’est en effet effondrée sur une portion de 5 mètres le 4 juin dernier sous la puissance des eaux ayant fait déborder la rivière. Les services des routes du Département d’Ille-et-Vilaine se sont immédiatement mobilisés pour évaluer l’ampleur des travaux. La réparation, estimée à 160 000 €, devrait démarrer dès cette semaine pour les premiers travaux d’ouvrage et la reprise des réseaux d’électricité et s’achever le 10 juillet pour la réfection de la chaussée. Un timing extrêmement serré pour garantir des conditions de circulation aux communes sinistrées et pour accueillir dans les délais le peloton et l’ensemble des véhicules de la caravane. La course contre-la-montre est lancée !

Étape du 27 juillet dans les Pyrénées-Atlantiques : le Département mobilisé après les intempéries

Les 12 et 13 juin, les Pyrénées-Atlantiques ont eux aussi connu un épisode météorologique exceptionnel, classant les communes de Salies-de-Béarn et Gourette en état de catastrophe naturelle. Face à ces phénomènes d’ampleur, le Département, via ses agents des routes et les sapeurs-pompiers du SDIS, s’est largement mobilisé auprès des acteurs du territoire afin de garantir la sécurité des habitants et la pérennité du réseau routier. Passée l’urgence, les dégâts constatés sont importants : la RD918 entre Laruns et Gourette est fermée à la circulation à la suite d’une coulée de boue ayant entrainé la destruction partielle de la chaussée sur une cinquantaine de mètres de longueur.

Cette route en accès direct à la station de Gourette, prévue dans le final de l’étape reine pyrénéenne reliant Lourdes à Laruns, va connaître dans les prochaines semaines des travaux colossaux pour un montant estimé à 700 000 €. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, identique à la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité. Cette solution technique intervient suite au diagnostic posé par des géotechniciens, des spécialistes de la restauration des terrains en montagne et des entreprises de travaux publics, et aux relevés de drones et sondages techniques opérés la semaine dernière. Les travaux ont déjà débuté et s’étaleront sur une durée de quatre à cinq semaines (durée prévisionnelle sous réserve des conditions climatiques). « Tous les moyens sont mis en œuvre afin de garantir l’économie touristique de la station pour la saison estivale et le passage du Tour de France », indique Jean-Jacques Lasserre, Président des Pyrénées-Atlantiques.

Par ces interventions, les Départements apportent un peu plus la preuve de leur compétence, de leur réactivité et de leur solidarité !