Départements et cinéma, ça tourne !
Culture 09.05.2016

Départements et cinéma, ça tourne !

Avec plus de 200 millions d’entrées dans les salles de cinéma, près de 500 festivals par an et des milliers de films réalisés chaque année, la France reste une terre florissante pour l’industrie cinématographique. Les Départements sont acteurs de ce succès à travers les partenariats qu’ils construisent avec les salles et les festivals, l’accessibilité à l’offre qu’ils développent sur l’ensemble des territoires ou même l’accompagnement des producteurs lors des tournages ! A l’heure où s’ouvre le 69ème Festival de Cannes dans les Alpes-Maritimes, l’action des Départements en faveur du cinéma mérite un coup de projecteur.

Le cinéma, un vecteur d’attractivité culturelle

Faciliter l’accès à la culture pour tous et à tous les âges est un levier d’insertion sociale dans lequel les Départements s’engagent. Face à la concurrence des grands complexes cinématographiques et la baisse de la fréquentation des salles, les Départements peuvent intervenir pour soutenir les cinémas d’art et d’essai. La préservation de ces lieux garantit un service culturel et participe à l’attractivité des territoires. Le Gers par exemple mène une politique dynamique en faveur du maintien et du développement du cinéma en milieu rural. Le Département a ainsi acquis un grand nombre de salles gersoises et a réalisé les travaux de modernisation nécessaires. Grâce à un plan d’aide initié en 2011, toutes les salles du Département ont bénéficié d’un équipement numérique neuf, une première au plan national.

Les Départements contribuent également à l’attractivité culturelle de leurs territoires par la tenue de grands événements liés au cinéma : festivals, accueil de tournages… Un domaine que l’Ardèche a pleinement investi via de nombreux soutiens et partenariats festivaliers. Le Département est notamment partenaire du Festival international du Premier Film d’Annonay qui récompense des réalisateurs en devenir. Il a soutenu en parallèle la création d’un « Village Documentaire » à Lussas qui rassemble la plus importante collection de documentaires d’Europe, et forme des étudiants dans le cadre d’un Master de réalisation cinématographique spécialisé. Enfin, en collaboration avec le Département de la Drôme, l’Ardèche a monté une  » Commission du film Drôme Ardèche  » pour faciliter l’accueil de tournages en offrant aux producteurs un service gratuit d’appui logistique : repérage de décors, castings figurants, réseau de prestataires locaux. Un bon moyen de valoriser les paysages départementaux sur grand écran !

Le développement du cinéma itinérant au service de l’égalité des territoires 

Les Départements s’engagent également pour une égalité des territoires en matière d’accès aux infrastructures culturelles en finançant le cinéma itinérant. Le récent rapport de l’Association nationale des Cinémas itinérants (ANCI) vient illustrer cet engagement : 58,2% des subventions de fonctionnement des associations de cinéma itinérant sont financées par les Départements. Ces dépenses couvrent à la fois le transport des infrastructures mobiles dans des zones rurales parfois difficiles d’accès, et l’entretien d’un matériel très spécifique de projection et de sonorisation. « Les collectivités territoriales sont très concernées par l’animation qui est menée dans des zones peu dotées en équipements et en services, par une action qui contribue au service public de la culture », rappelle ainsi l’ANCI. Si le cinéma itinérant remonte aux origines du cinéma, il n’en demeure pas moins une pratique en constant renouvellement. Les Départements ont ainsi pris leur part dans l’équipement numérique des circuits, en finançant  92 Projecteurs mobiles en 2014. Certains vont même jusqu’à développer leur propre circuit de cinémas itinérants : c’est le cas des Alpes-Maritimes, largement mobilisées depuis 2002. Aujourd’hui, 34 communes du Département profitent du dispositif, avec plus de 1000 séances de cinéma organisées en 2015 et une fréquentation de plus de 40 000 spectateurs. Un accès que les Départements entendent également ouvrir aux collégiens : à travers la démarche « Collège au cinéma », le Calvados a noué un partenariat avec 21 salles de cinéma. Outre le transport des élèves et le financement des places, le Département propose des ateliers thématiques animés par des professionnels du cinéma.

En lien direct avec toutes ces démarches, l’Assemblée des Départements de France a elle-même noué un partenariat avec le Festival du film francophone d’Angoulême. Rendez-vous dans les salles du 23 au 28 août 2016.

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger