Développement durable 20.06.2019

Les Départements, acteurs engagés en matière de Développement Durable

Au lendemain de la Semaine européenne du Développement Durable, on constate que les Départements sont de plus en plus investis en matière d’environnement et de transition écologique. A l’instar du Département de la Corrèze qui vient de créer une SEM pour le développement des énergies renouvelables, des engagements sont pris et voient la déclinaison de nombreuses actions dans les territoires, comme en témoigne le développement de la méthanisation dans le Maine-et-Loire. Zoom sur quelques exemples de projets illustrant l’intégration des enjeux en faveur de la transition climat-énergie dans les politiques départementales.

Initiés par l’Etat, les Contrats de Transition Ecologique sont une démarche innovante pour accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires voulue et menée par les élus.

La Corrèze, seul Contrat de Transition ÉCOLOGIQUE à l’échelle départementale

En 2018, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a lancé une expérimentation sur une quinzaine de territoires représentatifs au niveau national. Dans ce cadre, le Département de la Corrèze a été sélectionné pour expérimenter un CTE à l’échelle départementale. Ayant réussi à concilier développement économique et préservation de l’environnement, le Département a fait le choix de s’appuyer sur la transition écologique avec le programme « Corrèze Transition Ecologique » qui a pour ambition de renouveler les façons de produire, consommer, travailler et se déplacer.

La première orientation de ce programme concerne une vision globale et partagée du développement des énergies renouvelables sur le territoire de la Corrèze, qui sera analysé et expertisé grâce à des études territoriales ; l’une sur la méthanisation, et l’autre sur le développement d’une filière hydrogène décarboné. Ces projets permettront d’affiner les enjeux et de définir des schémas de développement de projets sur l’ensemble de la Corrèze.

En parallèle, le Département accompagne des opérations innovantes et stratégiques sur le devenir de la consommation d’énergie à travers des projets tels qu’un « Smart Grid » (réseau électrique intelligent) et des projets d’autoconsommation sur des zones d’activités.

Le Département de la Corrèze a souhaité porter et s’engager dans des projets de développement d’énergies renouvelables sur l’ensemble de son territoire. Dans cet objectif, il a pris l’initiative, après appel à candidatures et négociations, de créer la Société d’Economie Mixte « Corrèze Energies Renouvelables », qui est un outil de promotion et d’accompagnement des porteurs de projets et dont le Département détient 64% du capital.

A ce jour, grâce à l’accompagnement des services de l’Etat en matière d’ingénierie, l’animation par le Département et la mobilisation de tous les acteurs locaux, le CTE corrézien a donné naissance à 25 actions et à une soixantaine de projets en émergence. Collectivités, institutionnels, entreprises, associations exploitants agricoles…nombreux sont les acteurs qui s’engagent en faveur de la transition écologique en Corrèze.

L’Ardèche et le Maine-et-Loire relèvent le défi énErgétique

Conscient du défi écologique et de ses enjeux pour les territoires en termes de transformations économiques, sociales et environnementales, le Département de l’Ardèche a décidé de prendre les devants et d’être force de propositions. Résolument tournée vers l’avenir, « l’Ardèche en transition » s’inscrit dans une démarche innovante et parie sur une société et une économie post-carbone, à travers la mise en œuvre de projets concrets et mesurables. A cet effet, le Département a lancé une démarche collective associant acteurs locaux (entreprises, partenaires sociaux et associatifs, citoyens…) et élus pour définir les grandes orientations du Département pour les trente prochaines années.  Le Département a organisé en septembre dernier la « Semaine de la transition » autour de débats portant sur les transformations économiques, sociales et environnementales. Pour anticiper ce que sera l’Ardèche de demain et mettre en œuvre de nouvelles actions innovantes au plus près des territoires, le Département signera en juillet prochain un Contrat de transition écologique (CTE) avec l’Etat.

Le Département de Maine-et-Loire, trois ans après la réalisation d’un schéma départemental de développement de la méthanisation, a signé le 27 mai dernier, une charte pour le développement de la méthanisation avec la Région des Pays de la Loire, la Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire, le Syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire, GRDF, GRT Gaz, L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et l’Association d’initiatives locales pour l’énergie et l’environnement (AILE). Cet engagement prévoit d’améliorer la connaissance de la filière, de poursuivre la prospection, la sensibilisation et la montée en compétence des porteurs de projets, mais également de veiller aux nouvelles opportunités du secteur tout en se fixant des objectifs clairs comme celui d’atteindre 49 unités de méthanisation agricole d’ici 2025 (contre 22 en 2018).

Enfin, le Département de l’Essonne avait été primé par les Prix Energies Citoyennes en 2017, dans la catégorie « Collectivités locales et territoriales de plus de 100 000 habitants ». Le prix avait alors salué la plateforme « Rénover malin », dédiée à la rénovation énergétique et les actions conduites pour accompagner et sensibiliser les particuliers.