Egalités 09.03.2018

Les Départements, acteurs de la Journée internationale des droits des femmes

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée internationale des droits des femmes invite chaque pays à célébrer les droits des femmes. Première collectivité à élire un binôme paritaire et acteur incontournable des solidarités territoriales, les Départements s’engagent au quotidien en faveur d’une plus grande mixité. Cette Journée du 8 mars est l’occasion de mettre en avant leurs initiatives et plus largement la place des femmes dans les territoires. Un moyen de faire reculer les violences, les humiliations et les discriminations subies par les femmes dans le monde.

Plus de 40 ans après la première édition, la lutte pour les droits des femmes est plus que jamais d’actualité. Les questions de harcèlement, de violence et de discrimination font la une des médias et s’inscrivent dans le débat public. C’est en transformant cette prise de conscience en dynamique d’actions que les Départements multiplient les événements et les initiatives en faveur d’une égalité femmes – hommes. Éduquer, rompre les stéréotypes, des axes de travail nécessaires pour faire progresser la condition féminine. Dans le cadre de la Journée internationale des femmes, nombre de Départements proposent des temps forts autour de la date symbolique du 8 mars.

Ille-et-Vilaine : le sport montre l’exemple 

L’Ille-et-Vilaine a choisi de montrer l’exemple à travers la mixité dans le sport ! Parmi les événements organisés ou soutenus par le Département, une conférence-débat interactive et ludique sur les stéréotypes de genre sera animée par l’ex-internationale de football et docteure en psychologie sociale, Mélissa Plaza. Des ateliers de pratique sportive ou autres rencontres témoignages complètent les festivités, des manifestations qui s’inscrivent parmi les sept grands engagements du plan d’actions pluriannuel 2017-2021 pour laisser ses clichés au vestiaire !

Loire : le krav-maga pour la bonne cause

Autre initiative « musclée » et originale conduite par le Département de la Loire : faire rimer Journée internationale des femmes avec arts martiaux ! Le 10 mars après-midi, une initiation au self-défense féminin est en effet prévue par l’école d’arts martiaux Krav-Maga Loire. Ouverte à toutes les femmes de plus de 15 ans, aussi bien débutantes que chevronnées, cette séance est l’occasion d’apprendre les rudiments de cette pratique d’auto-défense tout en soutenant le droit des Femmes. Les bénéfices (coût d’entrée à 8 euros) seront reversés à l’association SOS violences conjugales 42.

Allier : donner la parole aux femmes

Dans l’Allier, l’observatoire départemental des violences faites aux femmes organisait dès le 2 mars une représentation intitulée « Chroniques d’un sexisme ordinaire ». Un jeu télévisé, un entretien d’embauche, un ascenseur, un dépôt de plainte… cette pièce a été l’occasion de dénoncer, sur le ton de l’humour et en musique, le sexisme du quotidien à travers des scènes ordinaires. Un éclairage particulier sur la femme qui se poursuivra tout au long du mois de mars dans les musées départementaux ou à travers des projections de courts-métrages à l’Hôtel du Département.

Ardèche : Un prix pour promouvoir l’égalité femme/homme

L’Ardèche innove et organise un concours, sans droit d’inscription, intitulé « prix du 8 mars ». L’objectif : apporter un soutien financier et un parrainage à des personnes, porteuses d’un projet innovant, ayant un intérêt pour le territoire ardéchois et favorisant dans son concept ou dans sa réalisation l’égalité femmes-hommes. Un à cinq lauréats seront désignés chaque année le 8 mars ; ils recevront une aide financière et se verront désigner un parrain/marraine au sein des services départementaux pour mener à bien leur projet.

Des initiatives citoyennes et départementales à ne pas manquer ! Consultez les sites de vos Départements pour connaître toutes les animations.