« Département solidaire » : tout un programme !
Solidarité et affaires sociales 29.01.2021

« Département solidaire » : tout un programme !

La solidarité de proximité est plus que jamais un enjeu majeur pour faire face aux défis sociaux issus de la crise sanitaire. C’est pourquoi en juillet dernier, une dizaine de Conseils départementaux se sont engagés dans le programme « Département solidaire », lancé avec la Fédération européenne des solidarités de proximité et l’association Voisins solidaires, porteuse de la fameuse Fête des voisins. Depuis, les actions se sont intensifiées, avec pour mot d’ordre : les bons côtés d’être à côté. Focus sur ces véritables catalyseurs d’une solidarité, venant en renfort des politiques publiques de notre pays.

Comme leitmotiv des instigateurs territoriaux de cet engagement sans précédent : « La générosité citoyenne doit irriguer l’action publique ». En effet, la crise sanitaire a révélé un formidable élan de générosité, les Français s’étant massivement mobilisés dès les premières semaines de confinement à travers la confection de masques, en quantité insuffisante à l’époque pour protéger l’ensemble de la population. Des gestes individuels spontanés, qui sont venus efficacement en renfort des dispositifs institutionnels mis en place par l’État et fortement impulsés par les Départements. Voici quelques exemples depuis, qui donnent le ton :

Maine-et-Loire : actions solidaires en 7 actes

Il y a près d’un an, le Département angevin a initié l’opération Ensemble, imaginons une action solidaire, procédé qui a enclenché un véritable engouement en faveur des solidarités locales. Au total, 200 projets ont été déposés par les habitants, pour renforcer le lien entre les générations et développer de nouvelles actions à destination des plus fragiles… Après un travail de recoupement, au cours de réunions de travail entre citoyens et services du Département, 43 propositions ont été soumises au vote du « grand public ». 7 projets ont été retenus, désormais consultables sur le site  participons Maine-et-Loire, de quoi rejoindre les forces vives du Département, plus que jamais en alerte.

Habitat inclusif dans le Nord

Afin de proposer des solutions intermédiaires pour les seniors, souvent isolés par le contexte sanitaire actuel, le Département du Nord a opté pour une alternative via des habitats « inclusifs ». Le principe : occuper un logement dans un environnement partagé et aménagé pour permettre une vie individuelle et autonome, tout en favorisant les relations sociales dans des espaces communs. Aujourd’hui, le Département a investi 862 000 euros pour le développement de ce type d’habitat, ce qui devrait concerner plus de 500 personnes âgées à l’horizon 2022. A noter également, le projet Phosphor’âge, opérationnel dès début février 2021, qui permettra aux Nordistes de plus de 60 ans d’être mieux accompagnés dans leur quotidien, ceci toujours par des initiatives citoyennes.

L’Heure civique samarienne

Le 25 janvier dernier, Stéphane Haussoulier, Président du Conseil départemental de la Somme, a lancé un appel à la solidarité citoyenne. Plus que jamais, la générosité est au cœur du bien vivre et du bien vieillir. C’est pourquoi le Département, avec l’Association des maires de la Somme et l’association « Voisins solidaires » a souhaité lancer une démarche expérimentale de mobilisation. L’idée est simple : proposer aux Samariens de donner une heure par mois de leur temps pour une action solidaire organisée dans leur quartier ou leur commune, afin de venir en aide à un voisin dans le besoin. A l’appui, une plateforme numérique pour télécharger les outils idoines, recenser les bonnes volontés, valoriser les initiatives existantes et partager les bonnes pratiques :  somme.lheurecivique.fr .

Cette initiative est déjà relayée dans bon nombre de Départements, visant à co-construire des réponses adaptées pour venir en soutien des personnes marquées, ou en passe de l’être, par la pandémie de la Covid-19.