Solidarité et affaires sociales 09.12.2016

La Creuse crée des «Passerelles»

face-creuseLa Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle organisait les 5 et 6 décembre au Cenquatre à Paris une nouvelle édition du « Village des initiatives FSE ». La Creuse y présentait lundi après-midi son initiative les « Passerelles vers l’entreprise », un dispositif lancé par le Département et porté par l’association FACE Limousin.

Démystifier le monde de l’entreprise, définir des parcours professionnels pérennes, développer un carnet d’adresses, tel est l’objectif du dispositif mis en place par la Creuse. L’initiative est partie d’un constat simple : la méconnaissance mutuelle entre l’entreprise et les acteurs de l’insertion. Pour faire face à cette situation, le Département de la Creuse a mis en place deux démarches co-financées par du FSE (Fonds Social Européen) : la clause d’insertion sociale, désormais connue, et un tout nouveau dispositif lancé en septembre 2016 : les « Passerelles vers l’entreprise ». C’est cette initiative qui a été saluée cette semaine à l’occasion du rendez-vous de l’emploi « Village FSE », réunissant quelques 700 participants du secteur.

Une nouvelle approche en matière d’insertion sociale

La démarche Passerelles fait suite à un appel à projet lancé par le Département. La finalité ? Trouver des solutions d’accès à l’emploi et des méthodes d’animation innovantes en collaboration avec les entreprises du territoire. Tel que l’évoque la Directrice de l’insertion et du Logement Emmanuelle CUGORNO, « l’objectif recherché sur notre territoire rural est de créer des logiques de partenariats et de coopérations entre le secteur marchand et le champ de l’insertion ».

La mise en place du projet s’appuie sur l’ensemble des acteurs locaux, couvrant ainsi la totalité du territoire départemental : FACE Limousin sur le portage et l’ingénierie de projet, les 2 Maisons de l’Emploi et de la Formation pour l’insertion, les collectivités territoriales pour le réseau, et l’ADAPEI sur les aspects communication et formation des tuteurs. L’attention est portée sur les personnes éloignées de l’emploi et les publics accueillis sur les ateliers et chantiers d’insertion du territoire.

Rapprocher l’offre et la demande dans une logique gagnant / gagnant

L’idée générale est de favoriser une meilleure approche et compréhension mutuelle entre le secteur de l’insertion et le monde de l’entreprise.

En tant que personne éloignée de l’emploi, je peux bénéficier d’un accompagnement individuel en préparation à l’entrée dans l’entreprise et profiter de dispositifs tels que des  ateliers collectifs sur  la valorisation des compétences, des visites et des  périodes d’immersions en entreprise, du parrainage, etc. Les référents proposent ainsi un travail en amont pour valider un parcours professionnel adapté aux compétences et faciliter l’insertion dans l’entreprise.

En tant qu’entreprise, je peux m’inscrire dans un réseau d’entrepreneurs volontaires et me voir proposées différentes actions : des mini-séminaires thématiques (ex. : Le handicap au travail, Les mobilités professionnelles…), des sessions de formation au tutorat, des actions de parrainage, des simulations d’entretiens, etc. Animations et supports numériques permettent ainsi de faire évoluer les représentations des personnes qui peuvent être éloignées de l’emploi.

La Creuse vise à terme l’intégration de 200 entreprises et l’accompagnement de 130 personnes avec un taux de 40 % de sorties positives vers l’emploi. Une initiative qui, espérons-le, atteindra voire dépassera ses objectifs !