Jeunesse et Sports 24.01.2019

Coup d’envoi de la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

Le 10 janvier marquait la date symbolique du « J-2024 » avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024. Pour les Départements, le groupe de travail organisé ce jeudi 24 janvier signe le coup d’envoi de la préparation de l’événement. Développer la pratique sportive pour tous, partager les valeurs de l’olympisme, valoriser les territoires, les enjeux sont nombreux pour faire de Paris 2024 les Jeux de tous les territoires et de tous les Français. Première étape : la Semaine Olympique et Paralympique à l’école du 4 au 9 février 2019.

Les Départements « Terres de Jeux », une ambition collective

« Paris 2024 est une formidable opportunité que l’on a envie de partager pour repositionner le sport et ses valeurs au cœur de la société. Il y a de la place pour les Départements dans la préparation et la célébration de l’événement ». C’est autour de cette ambition partagée que Tony Estanguet, Président du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Paris (COJO) et Bruno Belin, Président de la Vienne missionné comme référent des JOP pour l’ADF, ont lancé la séquence olympique à l’occasion du Congrès des Départements de France le 9 novembre dernier à Rennes.

Depuis, les choses s’accélèrent : Paris 2024 a annoncé lors du Congrès des Maires la création du label « Terre de Jeux » afin d’insuffler l’esprit olympique sur tout le territoire. Les modalités d’inscription des collectivités dans cette démarche seront précisées très prochainement.

Dans la continuité, Bruno Belin multiplie les rencontres avec les partenaires mobilisés autour de l’organisation des Jeux, de façon à répondre aux enjeux identifiés pour les Départements :

  • Accompagner l’appropriation des Jeux dans les Départements en construisant un héritage durable sur les plans sportif, socio-culturel, environnemental, économique et urbain ;
  • Promouvoir l’attractivité des Départements auprès des fédérations nationales et de l’international, à travers l’accueil des centres de préparation, le parcours de la flamme, l’accueil des touristes, en capitalisant autour de l’accueil des Jeux ;
  • Encourager le développement de la pratique sportive pour tous et partout comme enjeu de santé, d’inclusion, d’éducation.

Au-delà du clin d’œil de la date du 24 janvier, 42 Départements étaient représentés pour progresser sur ces objectifs en présence de Marie-Amélie LE FUR, Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) et de Thierry REY, conseiller spécial en charge de la mobilisation des territoires (Paris 2024). Les échanges de ce premier groupe de travail ont vocation à se poursuivre sous la forme d’ateliers thématiques : Jeux Paralympiques, accueil des centres de préparation, stratégie de communication, tourisme et patrimoine, jeunesse. Les Départements feront valoir tous leurs atouts et leur expérience des grandes manifestations pour relever le défi des Jeux !

Semaine Olympique et Paralympique : les collèges « musclent » leurs activités !

Du 4 au 9 février 2019, les Départements prendront le départ pour la troisième année consécutive de la Semaine Olympique et Paralympique. Animations sportives, interventions d’athlètes dans les collèges, enseignements aux couleurs du sport et de l’olympisme sont au programme de cette semaine pour dynamiser les pratiques.

En écho aux grands événements sportifs se déroulant en France cette année, à l’instar de la Coupe du Monde féminine de Football du 7 juin au 7 juillet, un accent particulier sera mis sur la mixité et l’égalité femme-homme. Une thématique chère aux Départements et à l’ADF qui en a fait en novembre dernier à Rennes le thème central de l’un de ses ateliers du Congrès.

Que ce soit autour du handisport dans un collège du Vaucluse, du « Vivre ensemble » en Martinique, à travers un reportage vidéo « Une Histoire de Lutte » en Haute-Savoie ou des Olympiades dans le Pas-de-Calais, le plan d’entraînement des collégiens est bien rempli ! En 2018, plus de 70 000 élèves s’étaient investis sur l’ensemble du territoire français, un record à battre ?