Un contre-la-montre qui ne manqua pas de piment…

Tom Dumoulin à 9km de l'arrivée

Tour de France 28.07.2018

Un contre-la-montre qui ne manqua pas de piment…

12 ans que le Tour de France n’avait plus fait escale au Pays Basque. Après un passage réussi de la Vuelta España en 2016, la Grande Boucle renouait avec les vallons verdoyants d’Euskadi à travers un contre-la-montre de 31 kilomètres. Entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, le parcours cabossé du jour promettait une bagarre enragée pour le classement général final. De quoi pimenter un peu cette avant-dernière étape…

Au pays du piment, la rampe de lancement de cette 21e étape était positionnée sur un site de départ inédit à Saint-Pée-sur-Nivelle. Plus habituée à recevoir des rencontres de pelote ou de cesta punta, la petite place du fronton accueillait ce samedi les 145 coureurs encore en lice. Pour la toute première fois de ce Tour 2018, c’est sous une plus fine que le Village départ a ouvert ses portes. La météo n’a pourtant pas empêché les amateurs de cyclisme des deux côtés de la frontière et les derniers juilletistes en vacances sur la Côte Basque de venir nombreux pour encourager leurs champions. Il y a ceux qui arpentent les ruelles de Bayonne pour les Ferias, et ceux qui préfèrent une mise au vert sur la route du Tour !

Berceau de la chistera, la région est aussi et surtout réputée pour son piment d’Espelette et autres mets d’exception : axoa de veau, taloa (galettes de maïs), chipirons, jambon de Bayonne et bien sûr l’Ossau Iraty ! Nous avons d’ailleurs souhaité à travers notre opération Au Tour des Fromages mettre en avant l’AOC : le Syndicat de l’appelation est venu représenter les 1400 producteurs et fromageries du Béarn et du Pays Basque. Porteur de valeurs fortes et d’authenticité, ce fromage de brebis de caractère fait la force (basque) du territoire !

Il en aura fallu de la force pour venir à bout de ce chrono alternant descentes et remontées immédiates, nécessitant sans cesse des relances. Les spécialistes se sont largement illustrés, maintenant le suspense jusqu’au bout. Notre Maillot Bleu Romain Sicard avait depuis Hasparren reconnu le parcours ; il signe une 59e place satisfaisante. Geraint Thomas ne prend pas de risque sur une route encore humide par passage et savoure son maillot jaune. Le champion du monde en titre du contre-la-montre, le néerlandais Tom Dumoulin, signe le meilleur chrono pour 1 seconde ! Son dauphin : le britannique Chris Froome qui chipe la 3e place du podium à Primoz Roglic. Comme quoi la fin de Tour peut encore réserver quelques rebondissements…