Actualité 13.07.2018

Le Congrès 2018 de l’ADF se tiendra à Rennes en novembre

Les 7, 8 et 9 novembre prochains, le 88ème Congrès de l’Assemblée des Départements de France se tiendra à Rennes au Couvent des Jacobins à l’invitation de Jean-Luc Chenut, Président du Département d’Ille-et-Vilaine. Dans un contexte de défiance de l’Etat à l’égard des territoires et d’incertitude institutionnelle, il sera l’occasion de faire entendre la voix des Départements, celle des solidarités humaines et territoriales, celle de la proximité et de l’innovation. Le rendez-vous est pris.

Un programme dense

Cette année, le Congrès de l’ADF se tiendra dans l’enceinte du Couvent des Jacobins de Rennes, récemment rénové.

Révision constitutionnelle, réforme de la fiscalité locale, contractualisation État-Collectivités : des processus majeurs sont en train d’engager l’avenir des territoires. C’est pourquoi, les élus départementaux doivent dessiner avec une inventivité renouvelée nos politiques publiques, afin de promouvoir la place des Départements dans la République décentralisée et assurer leur capacité à investir demain.

C’est dans ce dessein collectif que s’inscrira cette 88e édition réaffirmant l’importance du Département dans l’animation de tous les territoires de la République et la permanence de l’action des élus de proximité.

Rythmés par des séances plénières et des ateliers, les débats démontreront  la capacité d’action pragmatique des Départements, apportant des réponses adaptées aux réalités locales. Ainsi, les travaux seront-ils organisés autour du contexte budgétaire et de l’investissement public local, de l’emploi et de l’ingénierie territoriale. Ils traiteront également les déclinaisons des politiques départementales à travers des ateliers « culture et patrimoine », « inclusion numérique », « coopération et mobilité internationales » ou encore « égalité femmes-hommes».

Un Congrès à forts enjeux

Ce 88e Congrès de l’ADF aura une portée particulière avec de forts enjeux politiques. Les Départements sont confrontés à de nombreuses incertitudes financières. Le Gouvernement fait peser sur les collectivités les conséquences de ses choix en annonçant le transfert de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) des Départements au bloc communal, pour lui compenser la perte de ressources liées à la suppression de la taxe d’habitation. Les pactes financiers ont par ailleurs abouti à réintroduire la tutelle préfectorale dans la construction des budgets. L’ADF regrette particulièrement l’incroyable volte-face du Gouvernement qui a renoncé à toute prise en compte des besoins des Départements et donc des plus démunis de nos compatriotes en matière d’Allocations individuelles de solidarité (AIS), laissant entrevoir de graves difficultés pour de nombreux Départements, ruraux et urbains.

En outre, la réforme de la Constitution avec l’éventuelle suppression du Département comme circonscription électorale laisse planer de nombreuses incertitudes institutionnelles.

Plus que jamais, à travers ce Congrès, les Départements veulent témoigner de leur engagement quotidien à l’égard de nos concitoyens, de leur capacité à travailler ensemble à la performance de leurs politiques et à se projeter dans l’avenir pour sans cesse adapter leur action dans un monde en pleine mutation.

Consultez ici le programme de cette 88e édition.