Santé publique 19.10.2018

Des complémentaires santé solidaires dans les Départements

Alors que trois Français sur dix renoncent à souscrire à une complémentaire santé pour des raisons financières, plusieurs Départements se sont lancés dans la création de mutuelles locales. Après le Loiret et la Nièvre, la Haute-Vienne est le troisième Département à proposer ce service pour ses habitants. Principalement destinées à des personnes à faibles ressources ne bénéficiant pas de mutuelle, ces complémentaires santé solidaires proposent plusieurs niveaux de garantie permettant de couvrir de nombreux soins à des coûts avantageux. Une mesure pour lutter contre l’exclusion du système médical.

Des mutuelles plus accessibles…

Plus de trois millions de personnes ne disposent pas d’une mutuelle santé en France et ce malgré la généralisation des complémentaires en entreprise. En effet, de nombreux Français renoncent à se soigner par manque de ressources financières. Face à ce constat, les territoires se mobilisent et proposent des solutions pour les plus démunis. Parmi celles-ci : les mutuelles solidaires.

Ces solutions offrent des niveaux de garantie prenant en charge de nombreux soins, des plus courants aux plus coûteux (optique, hospitalisation, dentaire…) à des tarifs avantageux car négociés auprès d’assureurs comme MOS pour la Nièvre ou d’associations d’assurés indépendants telle que Actiom dans le Loiret et la Haute-Vienne.

Département préfigurateur, le Loiret lançait sa complémentaire « Loiret Santé » dès 2016 ; il estimait à cette époque à 10 % la part de la population exclue d’une mutuelle santé. Dans la Nièvre, 500 habitants ont déjà franchi le pas. Après le Loiret et la Nièvre, la Haute-Vienne est le troisième Département à mettre en place ce type de complémentaires envers les plus fragiles. Un Haut-Viennois sur cinq serait concerné.

… pour une couverture santé pour tous dans les Départements

Lancée en septembre dernier, « Haute-Vienne Santé » s’adresse à tous les habitants résidant dans le Département et ne disposant pas de mutuelle. Les artisans, commerçants, agriculteurs ou professionnels libéraux peuvent également y adhérer.

Pour s’affilier à la complémentaire santé du Département, rien de plus simple : il suffit de se connecter sur la plateforme en ligne ou de se rapprocher de son référent local dans l’une des permanences départementales.

Modulables selon l’âge (enfants, moins de 60 ans et plus de 60 ans), les contrats proposent des solutions personnalisées, avec par exemple des prestations sans délai de carence et sans sélection médicale. 12 niveaux de garantie ont été négociés auprès de cinq compagnies à des tarifs jusqu’à 30 % plus économiques que ceux pratiqués pour des contrats classiques.

Selon Jean-Claude Leblois, Président de la Haute-Vienne : « Dans le contexte actuel où le pouvoir d’achat se réduit, il fallait trouver un équilibre entre la maîtrise du coût de la mutuelle et la garantie des prestations offertes, avec une réponse personnalisée. »

Une offre de service performante, désormais accessible à tous.

09.11.2018 Départements métropolitains Motion Métropoles – Congrès 2018 Télécharger
09.11.2018 Motion de l’ADF – Congrès 2018 Télécharger
08.11.2018 • Article LOCALTIS Congrès Congrès de l’ADF – Départements : l’amorce d’un dégel ?