Colloque « Le diabète, mieux prévenir et mieux accompagner », le 13 juin à l’Hôpital Georges Pompidou, Paris 15ème
Santé publique 23.05.2019

Colloque « Le diabète, mieux prévenir et mieux accompagner », le 13 juin à l’Hôpital Georges Pompidou, Paris 15ème

Dans le cadre du cycle annuel de séminaires conçu par l’Assemblée des Départements de France, une journée est organisée conjointement avec la Fédération Hospitalière de France le jeudi 13 juin à l’Hôpital Georges Pompidou, 20 rue Leblanc, Paris 15ème. Ce colloque d’information et de réflexion sur le diabète dont le thème sera « Le diabète, mieux prévenir et mieux accompagner », rassemblera élus et professionnels afin de croiser leurs regards et leurs compétences sur cette maladie.

Avec le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques ou encore les progrès techniques de ces dernières années, les besoins de santé ont considérablement changé, tout comme les attentes des patients et des professionnels de santé (consultation réalisée par la Fédération Hospitalière de France auprès des Français : contribution au Grand débat national).

En partant du cas concret du diabète qui touche 3,7 millions de personnes traitées en France, la Fédération Hospitalière de France (FHF) et l’Assemblée des Départements de France (ADF) ont souhaité mener une réflexion commune. Le colloque du 13 juin prochain aura pour objectif d’exposer à un public varié, composé de professionnels de santé, responsables d’établissements publics, responsables territoriaux et élus, les principaux axes de développement en la matière :

  • Comment répondre au double enjeu de la prévention et de l’accompagnement des personnes atteintes de diabète ?
  • Comment adapter les prises en charge et organiser les territoires pour faire face à la problématique des déserts médicaux et de l’accès aux soins ?

Les Départements et les hôpitaux sont des acteurs majeurs de la prévention et doivent s’inscrire conjointement dans cet objectif de transformation des prises en charge pour mieux prendre en compte la logique préventive. Sensibiliser les patients et promouvoir des bonnes pratiques quotidiennes visant à empêcher l’apparition d’une maladie, ou à la retarder, suppose une transformation profonde des organisations et une meilleure formation des professionnels.

La prévention ne se décrète pas, elle s’organise, et demande de repenser les coopérations : travailler avec la ville évidemment, mais aussi avec les usagers. Prévenir est la première étape des filières de soins, car elle engage les professionnels de santé à maintenir sur le territoire la bonne santé de la population.

C’est ce que nous faisons avec la « responsabilité populationnelle ». Cette démarche, initiée par la Fédération Hospitalière de France en lien avec l’ensemble des partenaires (libéraux, associatifs, élus), se déploie sur plusieurs territoires pionniers, notamment l’Aube, les Hauts-de-France, la Haute-Saône et les Deux-Sèvres. Les acteurs de ces Départements chercheront à améliorer la santé des populations à risque de diabète ou en étant atteintes, ou encore les patients souffrant d’insuffisance cardiaque, soit plus de 80 000 personnes repérées à ce jour.

Cette approche porte ses fruits, puisqu’elle vient d’être inscrite, suite à la première lecture du texte à l’Assemblée nationale, dans le projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé.

Au-delà même du diabète, il existe une forte convergence d’intérêts entre les Départements et les établissements de santé pour maintenir autonomes le plus longtemps possible les personnes fragiles ou atteintes de maladies chroniques.  L’adaptation des modes de vie ainsi que  la promotion de pratiques favorables à la santé participent au développement d’une éducation à la santé citoyenne. L’augmentation d’outils numériques adaptés permet un meilleur suivi et davantage de prévention en la matière. Ces pratiques constituent l’une des réponses au défi de l’accès aux soins, en réconciliant sur les territoires l’excellence des prises en charge et l’accès à des ressources médicales et soignantes rares (télémédecine, etc.)

La Fédération Hospitalière de France et l’Assemblée des Départements de France se félicitent de ce colloque à venir et vous donnent rendez-vous le 13 juin à l’Hôpital européen Georges Pompidou à Paris.

Pour vous inscrire :

colloque.adf@departements.fr