Communication 03.05.2013

Clara Dewaele : une pionnière dans le Calvados

La plus jeune conseillère générale de France fera officiellement sa rentrée le 29 septembre prochain, date à laquelle l’assemblée départementale du Calvados se réunira.

clara-dawaele
La politique est une affaire de famille chez les Dewaele : son père est maire de la commune de Vignats où elle réside, tandis que son frère de 24 ans en est aujourd’hui conseiller municipal !

C’est maintenant au tour de Clara de se lancer dans l’aventure départementale. Même si cette intronisation se fait dans des conditions un peu dramatiques. Cette jeune femme âgée de 21 ans est devenue conseillère générale du canton de Morteaux-Couliboeuf dans le Calvados, suite au décès du conseiller général Gilles Bennehard en juillet dernier dont elle était la suppléante. Clara est la première suppléante à avoir été appelée au poste de conseillère générale en application de la loi du 31 janvier 2007 tendant à promouvoir l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux. Un texte qui prévoit dorénavant que les candidats aux élections cantonales se présentent avec un suppléant de sexe opposé, susceptible de le remplacer sous certaines conditions. Cette étudiante en master de développement international des PME-PMI siègera au sein de la majorité départementale conduite par son président Anne d’Ornano (DVD), secrétaire générale de l’Assemblée des départements de France.

Rien ne s’oppose désormais à ce que Clara suive l’exemple de ces femmes qui ont accédé à la tête d’un département, la première d’entre elles ayant été, en 1970, Evelyne Baylet, devenue en 1970, présidente du conseil général de Tarn-et-Garonne. A l’issue des élections de 2008, les conseillers généraux comptent toujours 87,7 % d’hommes pour 12,3 % de femmes alors que les conseils régionaux, désignés au scrutin de liste à la proportionnelle, ont permis l’élection de 47,6 % d’élues. Et malgré la loi du 31 janvier 2007, imposant aux candidats aux élections cantonales de se présenter au côté d’un remplaçant de l’autre sexe : en 2008, 79 % des titulaires investis ont été des hommes. Clara en a d’autant plus de mérite.