Innovation et Numérique 11.12.2019

Cinq Départements se mobilisent pour l’efficience de leur service public

Le 28 novembre dernier, le Département de la Somme a accueilli à Amiens le 1er Forum interdépartemental de l’innovation publique. Quatre autres Départements, le Nord, le Pas-de-Calais, l’Oise et le Val-d’Oise s’y sont associés, chacun représenté par trois porteurs de projets pré-selectionnés. Leur objectif : améliorer les services rendus au public, grâce à la mobilisation de leurs agents, qu’ils soient chef de cuisine dans un collège, directrice des finances, chef de projets en bâtiments, standardiste d’un service social ou encore infirmière puéricultrice en PMI.

Une seule mission : améliorer la qualité du service public

Chaque Département avait auparavant lancé un appel à idées auprès de leur personnel, en dehors de tout cadre hiérarchique habituel, dans une démarche d’intelligence collective. L’idée ? Promouvoir de véritables « intrapreneurs/intrapreneuses », qui se mobilisent en équipe, de manière autonome. Durant la matinée du 28 novembre, chacune des équipes ainsi constituée a été coachée par des membres de l’Incubateur des services numériques de l’Etat, instance qui considère les besoins des usagers avant ceux de l’administration. « Cette phase d’étude a permis aux agents de se rendre compte qu’il existe une convergence des problèmes », explique Amina Rouillé d’Orfeuil, coordinatrice de l’Innovation participative au Département de la Somme.  « Les problèmes et les enjeux sont les mêmes mais à cinq, le regard est plus riche », admet Gilles Boshi, directeur du conseil en Gestion et innovation au Département du Pas-de-Calais.

Pré-incubation pour huit lauréats

Fortes de cette concertation, les quinze équipes ont ensuite exposé leur projet durant trois minutes et répondu aux questions du jury composé d’élus, d’agents et de directeurs généraux de service des cinq Départements. Huit lauréats se sont ainsi détachés (lire ci-dessous). « Les projets qui ont été sélectionnés seront développés de manière approfondie, via un programme de pré-incubation » indique Emmanuelle Augros, directrice générale adjointe des Solidarités et de l’insertion au Département de la Somme. Par ce biais, les résultats escomptés sont attendus dans un délai maximum de trois mois. Une belle initiative de mutualisation de bonnes idées et bonnes pratiques !

Le palmarès
  • Projet 1 : Trouver le bon interlocuteur au sein du Conseil départemental dans le domaine social (Nord)
  • Projet 4 : Améliorer la communication des cantines des collèges avec les familles (élèves, parents), les associations, la Direction éducation-jeunesse pour un meilleur service et réduire ainsi le gaspillage alimentaire (Oise)
  • Projet 7 : Offrir une première réponse immédiate à l’usager lors d’un accueil physique ou à distance par un service numérique (Pas-de-Calais)
  • Projet 9 : Faciliter le dépôt des demandes d’occupation du domaine public par une application (Pas-de-Calais)
  • Projet 10 : Favoriser la systématisation et la conservation de « l’album de vie » pour les mineurs confiés à l’ASE (Somme)
  • Projet 12 : Accompagner la transition de 48 cantines scolaires en restaurants scolaires et faciliter leur mise en réseau ainsi que la création culinaire respectueuse de la santé des élèves et de l’environnement (Somme)
  • Projet 13 : Améliorer la qualité des sanitaires des collèges : les toilettes fuient… les élèves aussi (Val-d’Oise)
  • Projet 14 : Améliorer l’offre d’accueil de la petite enfance pour les familles en recherche d’emploi ou qui n’ont pas accès à l’offre existante (Val-d’Oise)