Mobilité & Transport 22.01.2018

Chutes de neige, les Départements en action

L’hiver est bien installé. Depuis début décembre, l’hexagone est régulièrement touché par les intempéries : fortes chutes de neige, vents violents, inondations, les caprices de la météo peuvent avoir des conséquences sur les conditions de circulation. Pour assurer une accessibilité des territoires les plus reculés, les Départements sont à pied d’œuvre. La preuve par l’image avec l’impressionnante percée des services des routes de Savoie dans un mur de neige de 7 m de hauteur !

Chaque hiver, les services des routes des Départements sont à l’ouvrage. Agents départementaux et engins spécialisés sont mobilisés dans le cadre du « plan de viabilité hivernale ». Ce dispositif est généralement mis en place de la mi-novembre jusqu’au mois de mars pour assurer une surveillance accrue du réseau routier, réaliser les actions de prévention contre le verglas, déneiger les chaussées suivant les priorités et informer régulièrement les usagers en les aidant à préparer leurs trajets.

Si les conditions d’enneigement exceptionnel depuis le début de l’hiver ravissent les amateurs de ski et autres activités nordiques, l’accès aux stations et aux villages bloqués par la neige ne saurait être garanti sans la vigilance des « patrouilleurs » et le travail des équipes départementales. Nous consacrions fin novembre dernier un article aux stratégies et moyens mis en œuvre aussi bien en termes de hiérarchisation des interventions que d’information des usagers de la route.

Des interventions parfois spectaculaires comme en témoigne la mobilisation de ce début janvier 2018 en Savoie suite aux événements météorologiques qui ont touché la Haute-Maurienne. Victime d’une coulée de neige, le petit village de Bonneval-sur-Arc s’est retrouvé confiné pendant trois jours, la route principale étant bloquée par une avalanche (déclenchée depuis les stations par mesure préventive de sécurité). Les agents des routes du Département, équipés d’une dizaine d’engins et en lien direct avec le service des risques naturels, ont permis de rétablir l’accès aux véhicules… entre deux murs de glace de 7 à 10 mètres de haut par endroit ! Les déneigeuses se sont ainsi relayées pour creuser une tranchée et dégager la route. Des cumuls de neige qualifiés d’inédits par Météo France, d’une intensité qui survient en moyenne « une fois tous les 30 ans » selon les habitants.

Ouverte dans un premier temps par convoi organisée, la circulation a désormais repris dans des conditions hivernales « normales » ; la vie a repris son cours dans la vallée, prête à accueillir de nouveaux touristes !