Jeunesse et Sports 02.09.2016

C’est la rentrée !

rentree-2016Ce jeudi 1er septembre, la cloche a retenti pour des millions d’élèves invités à reprendre le chemin de l’école. Entre réforme des collèges et climat sécuritaire, cette rentrée s’annonce chargée pour les Départements, les enseignants et les 40 000 personnels TOS (techniciens, ouvriers et de service).

Pour une école rurale de qualité

Ils étaient plus de 3,3 millions de collégiens à rejoindre ce matin les bancs de l’école pour la rentrée des classes. Offrir à tous les collégiens les conditions de réussite et d’épanouissement constitue l’un des enjeux prioritaires du service public. A l’intérieur des établissements, si les actions pédagogiques relèvent de l’Etat, les Départements n’en restent pas moins investis. Cette volonté d’agir est d’autant plus prégnante dans les collèges ruraux parfois victimes d’exode scolaire. Facteurs structurants, les collèges doivent être soutenus et confortés durablement de façon à renforcer l’attractivité des cantons ruraux. Cette exigence, les Départements entendent y répondre, pour éviter que l’éloignement et l’isolement n’affectent la réussite scolaire et l’égalité des chances.

Une mission éducative diversifiée

La réduction des écarts d’usage du numérique dans les établissements est l’une des réponses apportées. Des actions ont d’ores et déjà été engagées à travers le programme « Écoles connectées » et le Grand Plan Numérique pour l’Education, assurant un premier équipement et une mise en réseau d’établissements. Aussi, dans la continuité du 3è comité interministériel aux ruralités de mai dernier, 15 Départements* ont signé des « conventions ruralité » : un moyen de lutter contre les fragilités de l’école rurale et de penser globalement et durablement l’organisation du réseau des écoles. Pour aller plus loin, les Départements entendent poursuivre leurs engagements en matière d’équipement, de réseaux et d’adaptation aux besoins des équipes pédagogiques et des établissements. Un investissement en faveur d’une éducation innovante et ambitieuse pour les nouvelles générations.

Les Départements redoublent de vigilance

Cette rentrée 2016 est également placée sous le signe de la sécurité pour les établissements. C’est à ce titre et au regard de la menace terroriste que nombre d’établissements départementaux ont mis en place un certain nombre de mesures visant à assurer la sécurité de nos enfants. Parmi ceux-là, les Alpes-Maritimes ont été les premiers à lancer, en prévention, un plan global d’action contre les risques de radicalisation des jeunes et pour l’accompagnement des familles. Autre exemple, les collèges du Département des Bouches-du-Rhône se sont organisés pour adapter et renforcer leurs dispositifs d’accueil des élèves aux abords d’établissements sensibles (installation de portiques et de caméras de surveillance). D’autres, tels le Finistère, examinent au cas par cas les réponses à apporter sur les accès, en application de la circulaire Cazeneuve du 29 juillet dernier. Autant de mesures appréciées aussi bien par les parents que par les élèves.

 

*Côte d’Or, Nièvre, Allier, Ariège, Hautes-Pyrénées, Gers, Charente, Dordogne, Lot, Corrèze, Aveyron, Haute-Loire, Creuse, Cantal, Haute-Saône