Présidents des départements 27.01.2017

Bruno Belin, un engagement sans frontière

86_Vienne_BrunoBelin_Farid MakhloufLe 2 avril 2015, Bruno BELIN était élu Président du Département de la Vienne. Cette nouvelle fonction renforce ainsi l’engagement d’un homme proche des citoyens. En effet, ce professionnel de la santé guidé par la solidarité est aussi très impliqué dans le monde associatif.

Un parcours empreint de solidarité

La passion de Bruno Belin pour l’action publique s’exprime très tôt : il devient à 19 ans adjoint au Maire de la ville de Bois-d’Arcy (Yvelines). En marge de sa vie politique, il mène ses études avec succès et devient docteur en pharmacie. En 1991, il s’installe durablement dans la Vienne en rachetant une officine à Monts-sur-Guesnes, village dont il est maire de 2001 à 2015. A 53 ans, ce père de 3 enfants fait preuve d’un dynamisme sans cesse renouvelé.

Pour Bruno Belin, la solidarité est une vocation. Elle l’amènera à présider durant 11 ans la Commission des Solidarités et des Politiques de Santé de son Département. L’action sociale qu’il mène à présent à la tête du Conseil Départemental est guidée par un engagement associatif de longue date. En effet, l’homme de terrain qu’est Bruno Belin a initié la fondation de l’association « Vienne Haïti Solidarité ». Ce projet concorde avec la coopération décentralisée liant la Vienne et une ville Haïtienne dans les domaines de la santé et de l’éducation. Bruno Belin s’y rend régulièrement afin d’y évaluer les actions menées.

Grâce à ces expériences, le nouveau Président et ses équipes ont l’assurance de pouvoir poser sereinement les bases de la Vienne du futur.

Construire la Vienne de 2025

Depuis son élection, le Président du Département de la Vienne a mis en place une politique volontariste. Déclinée en 13 axes majeurs, elle vise à construire la Vienne de 2025 : une Vienne connectée, touristique et tournée vers l’innovation. Enjeu de taille, l’éducation se trouve au cœur des priorités de son mandat. 100 millions d’euros seront ainsi investis sur 10 ans pour offrir aux collégiens des conditions de travail adaptées. De plus, le numérique est une des grandes priorités du Département. La Vienne et les Deux-Sèvres prévoient d’investir 107 millions d’euros afin d’exploiter et commercialiser le futur réseau internet très haut débit des deux Départements.

En cohérence avec cette volonté de favoriser de concert l’attractivité du territoire, Bruno BELIN et Gilbert FAVREAU (Président des Deux-Sèvres) lançaient fin juin 2016 une marque commune : « Poitou ». Leur objectif : « rappeler l’identité, le savoir-faire et les traditions des deux départements désormais intégrés à la Nouvelle Aquitaine. » Mais il s’agit aussi, précise Bruno Belin, « de promouvoir les circuit-courts, l’artisanat et valoriser les producteurs locaux, tout en mariant par une appellation unique Deux-Sèvres et Vienne. »

« Poitou » est donc la marque d’une ruralité d’avenir. Cette philosophie entre en résonnance avec le travail engagé dans le cadre des « Etats Généraux de la Ruralité » ; projet de développement des territoires ruraux de la Vienne. En octobre 2016, après un an de travail, Bruno Belin présentait les résultats de cette démarche lors du Congrès de l’Assemblée des Départements de France. Cette 86ème édition se déroulait au Futuroscope symbole d’un projet d’envergure dont la Vienne a le secret.

Dès lors, il y a fort à parier que cette envergure se retrouvera dans les desseins qui jalonneront la présidence de Bruno Belin : l’Institut international Joël Robuchon à Montmorillon, l’Historial du Poitou à Monts-sur-Guesnes ou l’Aréna Futuroscope, grande salle multifonctions sportive et culturelle. Autant de dossiers que cet amateur de sport mènera de front, avec la détermination et l’endurance nécessaires à tout bon coureur de fond et tout homme politique !

infographie vienne