Santé publique 03.12.2018

En bref – La moitié des départements désormais sous la menace du moustique tigre

Un arrêté du 26 novembre 2018 ajoute neuf noms à la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Il s’agit de la Charente-Maritime, la Côte-d’Or, l’Essonne, la Loire, la Nièvre, Paris, le Puy-de-Dôme, la Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis. Ces neuf départements s’ajoutent a ceux qui figuraient déjà dans l’arrêté initial du 26 août 2008, régulièrement mis à jour*. Ils portent à 49 le nombre de départements métropolitains figurant sur cette liste et confrontés à Aedes albopictus, plus connu sous le nom de moustique tigre. Arrivé dans les départements riverains de la Méditerranée, cet insecte s’est progressivement déplacé vers le nord en suivant la vallée du Rhône. Le moustique tigre est susceptible de transmettre à l’homme différents virus de maladies sévissant principalement en zone tropicale, comme ceux de la dengue, du chikungunya ou du zika. Plusieurs cas autochtones (contractés sans voyage Outre-mer ou à l’étranger) ont d’ores et déjà été signalés en France métropolitaine (par exemple, 17 cas autochtones de chikungunya enregistrés dans le Var en 2017).
La reconnaissance de la présence du moustique tigre sur un territoire entraîne la mise en œuvre d’un plan d’action, activé chaque année, sous l’autorité du préfet, entre le 1er mai et le 30 novembre (voir notre article ci-dessous du 4 mai 2017). Ce plan vise principalement à lutter contre la prolifération du vecteur en supprimant les micro-zones humides à proximité des habitations, où se reproduisent les insectes : eaux stagnantes dans les arrosoirs ou sous les pots de fleurs, gouttières, pneus abandonnés…

 

(*) Liste des départements couverts par un arrêté « anti-moustiques » (dans l’ordre des arrêtés) : Var, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Alpes-de-Haute-Provence, Gard, Hérault, Vaucluse, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Orientales, Aude, Haute-Garonne, Rhône, Ardèche, Drôme, Isère, Gironde, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Vendée, Ain, Bas-Rhin, Dordogne, Landes, Lot, Pyrénées-Atlantiques, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Aveyron, Gers, Haut-Rhin, Aisne, Ariège, Corrèze, Hautes-Alpes, Hauts-de-Seine, Hautes-Pyrénées, Indre, Lozère, Maine-et-Loire.

Référence : arrêté du 26 novembre 2018 modifiant l’arrêté du 26 août 2008 fixant la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population (Journal officiel du 30 novembre 2018)