Artisanat et Métiers d’Art : les Départements donnent de la matière
Actualité 02.04.2021

Artisanat et Métiers d’Art : les Départements donnent de la matière

Après le report de la manifestation de 2020, Les Journées européennes des métiers d’art (JEMA), organisées par l’Institut national des métiers d’art (INMA) reviennent en force du 6 au 11 avril prochain pour leur 15ème édition. Plus que jamais, l’heure est aux échanges pour promouvoir le savoir-faire et le talent des professionnels du secteur. Afin d’apprécier la thématique des JEMA 2021, « Matières à l’œuvre », de nombreux Départements se sont mis sur les rangs pour faire connaître les ateliers et autre lieux « confidentiels » aux amateurs d’art et de patrimoine séculaire.

En 2021, les Journées Européennes des Métiers d’Art explorent la thématique « Matières à l’œuvre ». Qu’elle soit noble ou brute, sublimée ou détournée, recyclée, hybridée, ou encore à imaginer, à toucher et à modeler, la matière est indissociable de tout savoir-faire. Une belle opportunité pour les artistes de valoriser leurs créations dans leur pleine intégralité, de la matière première au rendu final, et de sensibiliser ainsi les visiteurs à l’ampleur du travail mis en œuvre dans chaque atelier, centre de formation, Entreprise du Patrimoine Vivant ou chantier de restauration.

Les Départements des Hauts-de-France, hautement investis

Pour leur première participation, les Archives départementales de l’Oise (ADO), sous l’égide du Conseil départemental isarien, ouvriront leurs portes aux publics avides de restauration et de savoir-faire ancestraux. Cuir, dorure, coiffe, mors et autres cousoirs n’auront plus de secret pour ceux curieux de découvrir le métier de Maître-relieur. Les archives ainsi triées, inventoriées puis reliées dans les règles de l’art témoignent de la préservation de documents remontant au Moyen-Age. Une belle sauvegarde de notre mémoire commune, entre documents privés, publics, minutes notariales ou encore archives communales.

Toujours dans les Hauts-de-France, dans le Département de l’Aisne, le Refuge du Petit-Saint-Vincent, écrin architectural de la cité médiévale de Laon, accueillera de nombreux artisans d’art pour faire partager leur passion de l’excellence. Au programme, tailleurs de pierres, créateurs de bijoux en perles de verre filé, selon la tradition Murano, marqueterie de paille, un artisanat français remontant au 17e siècle. Ateliers, expositions de réalisations originales seront mises en scène dans cette maison des métiers d’art de Laon. Quant à la matière « terre », elle sera présentée dans ses différentes transformations par sept céramistes axonais. De la dentelle de porcelaine aux grès aux sels en passant par la terre sigillée, les émaux de cendre, les cuissons aux bois ou au gaz, les visiteurs découvriront les multiples facettes de la céramique dans un lieu mythique, 7 place du Cloître à Soissons.

L’Yonne, terre de traditions

Les métiers d’art icaunais traversent les siècles en se transmettant : avec le Schéma départemental de développement touristique, « Ambition tourisme 89 », en collaboration avec le Conseil départemental de l’Yonne, la Chambre des métiers et de l’artisanat interdépartemental délégation Yonne et l’Agence de développement du Tourisme, plus de 200 artisans, orfèvres, céramistes, sculpteurs, tapissiers, maroquiniers, graveurs, … feront une démonstration de leur savoir-faire hors pair. C’est le cas des ferronniers d’art de Quarré-les-Tombes qui œuvrent pour le patrimoine traditionnel : lanternes pour le château de Bierry-les-belles-Fontaines, portails du 17e siècle au château de Sauvigny-le-bois, rampe d’escalier du 18e dans une bâtisse helvète, avec les principes de fabrication et de montage de l’époque… Dans la même veine, Nicolas Bonnet, Maître-artisan, labellisé « Entreprise du patrimoine vivant », à Arcès-Dilo, restaure ou crée des cheminées, escaliers, fenêtres, ornementations, dallages, cuisines… Dans l’atelier recouvert d’une fine poussière blanche, les outils sont les mêmes qu’autrefois… Une programmation riche en perspectives…

Les Départements soutiennent les Arts

Dans l’Aveyron à Valady, la céramiste de l’atelier « Al-Terre », qui bénéficie du label départemental « fabriqué en Aveyron », initie au tournage et à l’émaillage. Ensuite, l’on passe à la pratique :  chaque visiteur peut émailler sa propre poterie et venir la récupérer quelques semaines plus tard, à l’atelier, après cuisson (sur réservation uniquement : contact@al-terre.fr). Enfin en Ardèche, le Collectif du Château de Verchaüs, dont le Département est partenaire, ouvrira son espace mutualisé de créations, dédié à la création contemporaine et au spectacle vivant, avec notamment la découverte de disciplines méconnues comme « circassiens » ou « facteurs » de marionnettes. Tout un art.

Pour retrouver les « Jema » dans votre Département, le site des Journées européennes des métiers d’art est régulièrement mis à jour. Cependant, les visites sont susceptibles d’être modifiées, en fonction des mesures sanitaires liées à la Covid 19. Le cas échéant, des démonstrations virtuelles sont d’ores et déjà prévues.