03.04.2019

Un arrêté précise les critères d’éligibilité au label « Numérique inclusif »

Un arrêté en date du 26 mars 2019 crée le label « Numérique inclusif » pour « identifier, reconnaître et promouvoir les dispositifs œuvrant au développement de la diffusion de la culture et des outils numériques, et de leur appropriation par toute la population ».

Délivré par l’Agence du numérique, le label est ouvert aux collectivités territoriales, associations et entreprises de l’économie sociale et solidaire. La présentation des critères du label, annexée à l’arrêté, met l’accent sur les dispositifs favorisant « l’accès au numérique des publics vulnérables, dans un contexte de dématérialisation des services publics et de numérisation de la société ». Ils doivent par ailleurs « contribuer à favoriser l’accès et la réinsertion de ces publics vulnérables au marché de l’emploi ». Les collectivités sont plus particulièrement sollicitées pour la mise en œuvre – et le financement – du « pass numérique ».

Il s’agit pour les collectivités de contribuer à la structuration d’un dispositif d’identification et d’orientation des personnes rencontrant des difficultés numériques. Les collectivités candidates au label devront s’engager à « mettre en relation des publics éloignés du numérique et des lieux de médiation numérique », à « participer à la consolidation économique du secteur de la médiation numérique » et à « proposer un moyen physique de cibler les publics éloignés et leur permettre de payer les services rendus ». Publié en parallèle, l’appel à projet sur le pass numérique prévoit une enveloppe globale de 10 millions d’euros (sur 2019), une calculette en ligne permettant de déterminer la part du financement de l’État de 35% du projet auquel s’ajoutent des « primes ».

On notera que les projets doivent a minima être conçus à une échelle intercommunale pour être éligibles au financement.