ArkéAube : un voyage dans l’Aube d’avant notre ère
Culture 03.05.2018

ArkéAube : un voyage dans l’Aube d’avant notre ère

L’Aube en Champagne dévoile ses richesses archéologiques. Le Département place en effet l’archéologie au cœur de sa saison culturelle 2018/2019 à travers le programme ArkéAube. Plus qu’une expo phare, tout  un territoire se mobilise autour d’un pan de son histoire et de son patrimoine. Du silex des premiers paysans à l’or des princes, l’exposition raconte, à travers plus de 200 objets remarquables, l’histoire des hommes qui ont peuplé l’Aube il y a 10 000 ans. Creusons un peu plus le sujet…

Après la sculpture du «Beau XVIe», les Templiers, le vitrail, Napoléon, Clairvaux et Renoir, le Département poursuit son programme de valorisation du patrimoine de l’Aube. Toute une série de manifestations grand public et scientifiques est ainsi organisée autour de l’exposition-événement ArkéAube.

L’Aube en Champagne, terre d’archéologie

Situé sur les routes migratoires et commerciales, des grands plateaux turcs aux côtes Atlantiques sur un axe est-ouest et de la Baltique à la Méditerranée sur un axe nord-sud, l’Aube a capté l’ensemble de ces mouvements. Ses sols en gardent la trace. ArkéAube témoigne de la façon dont les populations, dans leur trajectoire millénaire, ont traversé, habité, investi, exploité ce territoire. Du peuplement par les chasseurs-cueilleurs il y a 10 000 ans, jusqu’aux fastes des princes celtes il y a 2 500 ans, l’exposition dévoile des siècles d’histoire du territoire et de ses habitants.

Les premiers vestiges du Prince de Lavau révélés pour la première fois lors d’une exposition à Troyes

Réalisée avec l’appui d’un comité scientifique d’archéologues, d’universitaires et de conservateurs du patrimoine, l’exposition présente plus de 200 objets témoignant de la richesse archéologique du territoire aubois. Parmi eux, seront exposés pour la première fois au public 8 objets issus de la nécropole monumentale du prince de Lavau (près de Troyes) – découverte majeure en Europe révélée en 2015 par l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). Cet ensemble princier exceptionnel témoigne non seulement du statut social très élevé du défunt mais également d’échanges protocolaires entre Celtique et Méditerranée, au moment où la Grèce en est le nouveau centre de gravité économique et culturel. Le Centre de recherche et de restauration des musées de France (Louvre, Paris) enrichira progressivement l’exposition de nouveaux objets au fil de l’avancement des études et des restaurations.

Un riche programme d’animations pour tous autour de l’archéologie

Des agriculteurs aux artisans, des marchands aux guerriers, jusqu’aux princes celtes, « ArkéAube » montre les processus de densification de l’habitat, d’accélération de l’économie agricole et marchande, de stratification de plus en plus visible de la société.

Au-delà des événements institutionnels réalisés à l’initiative du Département (grande exposition de Troyes, colloque international, conférences), l’année culturelle sera également marquée par de nombreuses manifestations pour le grand public et les passionnés d’archéologie. Le public pourra ainsi profiter de colloques, conférences, animations diverses autour de l’archéologie (ateliers de fouilles, reconstitutions, journées européennes du patrimoine, journées de l’archéologie, fête de la science, etc.).

Rendez-vous du 5 mai au 30 décembre 2018 et d’avril à septembre 2019 à Troyes dans l’Aube, en Champagne !