Archéologie préventive : à la recherche de la mémoire des lieux

Site de Crussol ©CD07

Culture 08.02.2016

Archéologie préventive : à la recherche de la mémoire des lieux

Alors que l’examen du projet de loi relatif à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine (CAP) se profile en séance publique en première lecture au Sénat (à partir du 9 février), un retour aux basiques s’impose : qu’est-ce que l’archéologie préventive ? Quel est le rôle joué par les services départementaux ?

Au croisement des politiques d’aménagement du territoire, culturelle et éducative, l’archéologie préventive permet d’enrichir et de sauvegarder le patrimoine archéologique départemental menacé de destruction par des travaux d’aménagements publics ou privés. Un sujet à creuser pour assurer une continuité entre passé, présent et avenir.

En quoi consiste l’archéologie préventive ?

Chaque année, plusieurs milliers d’hectares sont ainsi sondés dans les Départements dans le cadre de diagnostics archéologiques. Prescrits par l’État, à l’occasion d’opérations d’urbanisme ou d’aménagement, ces diagnostics permettent d’identifier et sauver les témoignages du passé.

Soucieux de concilier le patrimoine archéologique avec l’aménagement du territoire et les impératifs économiques, 34 Départements se sont dotés d’un service dédié à l’archéologie préventive (SAP). Ces services agréés par le ministère de la Culture et de la Communication peuvent intervenir indifféremment pour les besoins propres du Département (tels que les réalisations de collèges ou de routes) ou pour des tiers, sur des fouilles préventives ou des diagnostics prescrits par l’État. Si un diagnostic effectué sur 10% de l’emprise d’un projet détecte d’éventuels vestiges archéologiques, des fouilles préventives peuvent alors être réalisées pour recueillir et analyser en profondeur les données découvertes sur le site. Démarre alors un travail minutieux effectué en lien avec des archéologues, spécialistes scientifiques, anthropologues, etc.

Quelle est la finalité de l’archéologie préventive ?

L’objectif de l’archéologie préventive est de conserver la mémoire des lieux et de ses occupants. Les spécialistes mobilisés dans ces services mettent à nu des vestiges oubliés, qui reprennent vie pour mettre en avant l’histoire et le vécu d’un territoire. C’est à partir d’éléments scientifiques précis collectés sur un chantier et inventoriés que les équipes peuvent analyser les enseignements et reconstituer des fragments d’histoire. Un bon moyen d’en savoir plus sur le paysage et les us et coutumes des sociétés anciennes.

Les SAP des Départements permettent une diffusion efficace des résultats scientifiques et des découvertes tant à destination de la communauté scientifique que du grand public. Ainsi les résultats des travaux menés par les archéologues servent de support à l’organisation d’actions ciblées, auprès des scolaires notamment, en lien avec les Archives départementales. Le Département du Val-de-Marne a par exemple mis en place un programme Archéologie au Collège : durant l’année scolaire, son équipe de médiateurs du patrimoine propose aux enseignants et collégiens de découvrir le patrimoine Val-de-Marnais au sein de projets « passerelles » entre archéologie et programme scolaire, sous forme d’ateliers scientifiques, techniques et artistiques. Mais la diffusion peut également être menée auprès d’un plus large public, à l’instar du département du Loiret. A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, le Département organise des journées portes ouvertes sur les sites en cours de fouille et présente des conférences et mini expositions sur les résultats des opérations. Des actions interactives pour faire revivre les vestiges du passé !

27.06.2017 Education Rencontre entre Dominique BUSSEREAU et Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation nationale Télécharger
27.06.2017 Tour de France Avec les Départements sur le Tour de France, ça roule ! Télécharger
27.06.2017 • Education Innovation et Numérique Transition Numérique, Education et Territoires : des pistes inspirantes…