Santé publique 06.06.2019

Appel à projets de lutte contre la désertification médicale en Ardèche

Face au constat de désertification médicale, le Département de l’Ardèche déploie un plan d’actions concret afin que l’accès aux soins pour tous soit garanti, renforçant ainsi son engagement en faveur d’un service public de santé sur l’ensemble du territoire. Dernière-née des actions mises en place : le lancement d’un appel à projets auprès des collectivités territoriales et des associations, visant à développer l’attractivité du territoire pour les futurs médecins ardéchois.

Particularités géographiques, vieillissement de la population, ruralité, rendent de plus en plus difficile l’accès aux soins en Ardèche. Certaines spécificités médicales sont non ou sous représentées (allergologie, ophtalmologie…) et l’Ardèche détient le triste record du nombre de communes dont la population est éloignée de plus de 20 minutes d’un médecin généraliste. Face à un constat clair et sans appel sur la fragilité du monde médical ardéchois, le Département a choisi de se positionner comme acteur clé de la politique Santé.

Renforcer l’attractivité du territoire pour lutter contre la désertification médicale

Le Département mène déjà depuis plusieurs années des actions de lutte contre la désertification médicale pour attirer de jeunes médecins afin qu’ils viennent s’installer durablement en Ardèche. Pour cela, il apporte un soutien financier aux internes en médecine générale.

Néanmoins, l’accès aux soins reste insuffisant en Ardèche et nécessite un renforcement de l’attractivité ardéchoise. Pour cette raison, le Département lance un appel à projets auprès des collectivités territoriales et des associations qui se décline en 3 axes :

  • Favoriser la réalisation de stages en médecine : Le Département propose, au-delà de la facilitation des conditions d’accueil et d’accompagnement des étudiants en médecine, de créer un premier contact favorable avec le territoire, en soutenant les actions permettant de découvrir le Département tout au long de la période du stage ;
  • Favoriser l’installation des médecins : via l’accompagnement des jeunes médecins dans l’élaboration de leur projet professionnel, la facilitation des démarches d’installation, la valorisation du cadre de vie ardéchois dans son ensemble, au-delà du cadre strictement professionnel ;
  • Faciliter l’exercice quotidien de la médecine : Le soutien aux dynamiques de réseaux et au déploiement d’outils, en particulier numériques, permet d’optimiser l’exercice de la médecine au quotidien et de susciter davantage d’intérêt pour le territoire auprès des professionnels de Santé.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 juin. Le jury se réunira le 10 juillet et portera une attention toute particulière aux projets novateurs et inventifs, dont le budget dédié s’établit à 100 000 €. « Avec cet appel à projets et toutes les actions en faveur de la Santé, nous allons ainsi contribuer à ce qu’existe un service public médical sur l’ensemble du territoire », a tenu à saluer le Président du Département, Laurent Ughetto.

Des actions pour renforcer l’engagement en faveur d’un service public de Santé sur l’ensemble du territoire

En 2019, le Département prévoit par ailleurs de nouvelles actions :

  • Renforcement de l’offre des maîtres de stage universitaire (MSU) sur le territoire, par le biais de mini-séminaires d’information qui se dérouleront tout au long de l’année et de sessions de formations. Cette action a pour objectif d’amener les étudiants à effectuer des stages en Ardèche, leur offrant ainsi un premier contact professionnel et une expérience de la vie sur le territoire.
  • Développement de la télémédecine : Département pilote, l’Ardèche mène une action en partenariat avec les autres acteurs en charge du dossier Santé (ARS, CPAM) et l’Etat. Accompagnement de projets de télémédecine, soutien à de nouveaux projets de territoire du type Maisons de Santé pluridisciplinaire.
  • Création d’un Centre de Santé départemental directement géré par la collectivité, qui permettra de salarier des médecins grâce à des antennes locales situées entre 30 et 40 km aux alentours et activées par des tournées hebdomadaires.

Cette démarche menée par l’Ardèche vient alimenter toutes les autres initiatives menées par les Départements pour lutter contre la désertification médicale.