Solidarité et affaires sociales 18.09.2019

Ages&Vie Colocations pour les personnes âgées en perte d’autonomie

Nouveau concept, la colocation entre personnes âgées dépendantes, développé par Ages&Vie, déjà implanté dans 5 Départements, constitue une solution innovante d’hébergement et d’accompagnement pour des personnes qui ne peuvent plus vivre seules à domicile.

Ages&Vie, jeune société franc-comtoise, et le Groupe Korian, leader européen des services de soins et d’accompagnement des seniors, ont noué en 2018 un partenariat pour développer un concept novateur de colocation pour les aînés. Ils offrent un cadre sécurisant et convivial pour permettre aux colocataires en perte d’autonomie de maintenir leurs capacités dans un habitat partagé.

Un projet innovant qui vient compléter le paysage gérontologique

Née en 2008 dans le Doubs, Ages&Vie développe partout en France une réponse originale adaptée et accessible à un large public. Il s’agit d’un domicile partagé pour 8 seniors dans lequel travaillent des auxiliaires de vie à temps plein dont certains occupent avec leur famille des logements de fonction au sein de cette habitation. A ce jour, près de 380 seniors vivent dans une trentaine de sites répartis sur 5 Départements de l’Est de la France : le Doubs, la Haute-Saône, le Jura, le Territoire de Belfort et la Côte-d’Or.

Le coût mensuel par personne, aides déduites (Allocation personnalisée d’autonomie et/ou crédit d’impôts), est d’environ 1500 euros incluant le logement, la nourriture et l’accompagnement complet en dehors des actes médicaux. La solution Ages&Vie est donc accessible à un large public. Chaque projet est initié localement en partenariat avec la commune, qui dispose d’une priorité pour ses habitants et leurs ascendants.

Pour assurer son développement à l’échelle nationale d’Ages&Vie, Korian a conclu un partenariat avec la Banque des Territoires et le Crédit Agricole Assurances qui permettra le financement du déploiement de 250 colocations à l’horizon 2023 et la création de plus de 1 500 emplois directs. Aucune aide spécifique n’est demandée au Département (ni en fonctionnement, ni en investissement).

6 maisons et 40 emplois en Meurthe-et-Moselle d’ici 2021

Une quinzaine de nouveaux Départements ont déjà donné leur autorisation pour la mise en place de ces domiciles partagés, inclusifs et intergénérationnels, à l’image du Département de la Meurthe-et-Moselle qui prévoit l’ouverture de 6 premières maisons Ages&Vie dans son territoire d’ici 2021, avec à la clé la création de 40 emplois directs. Une vingtaine d’autres dossiers sont en cours d’étude.

« Pour nos personnes âgées, pouvoir rester chez soi dans un environnement qui favorise l’autonomie est essentiel », a déclaré Mathieu Klein, Président du Département de Meurthe-et-Moselle lors de la signature en décembre dernier de l’arrêté relatif aux Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) autorisant ainsi le fonctionnement du projet.

Dans un contexte d’évolution de la demande, tant quantitativement (arrivée en dépendance des générations du papy-boom), que qualitativement, les dispositifs Ages&Vie, reconnus par l’Etat au titre de l’habitat inclusif, apportent une réponse concrète et viable à une question de société majeure.

Ci-joint :

Le film de présentation d’Ages&Vie