Dé-VÉLO-ppement durable
Jeunesse et Sports 10.10.2017

Dé-VÉLO-ppement durable

Les Rencontres des Départements & Régions Cyclables (DRC) réunissent chaque année 200 à 300 élus et techniciens de toute la France, mobilisés sur le développement des grands itinéraires cyclables, de la mobilité à vélo et du tourisme à vélo au niveau local, national ou européen. 85 territoires étaient présents pour l’édition 2017 qui a eu lieu les 5 et 6 octobre derniers à La Rochelle en Charente-Maritime sur le thème « DéVÉLOppement durable : stratégies, innovations, aménagements ». En selle !

Depuis leur première édition en 1996, les Rencontres DRC conjuguent vision politique, technicité, échanges et convivialité. C’est la Charente-Maritime qui a accueilli cette année ces 21e échappées belles.

La Charente-Maritime, royaume de la petite reine

La Charente-Maritime a d’ailleurs co-animé  l’un des Ateliers thématiques du jeudi après-midi, et témoigné d’initiatives réussies alliant vélo et environnement. Au carrefour de 5 itinéraires cyclables d’intérêt européen et national, le Département est engagé depuis plus de vingt ans dans une politique ambitieuse de développement des itinéraires cyclables récompensée par l’obtention du « Trophée Destination Vélo 2017 ». Avec plus de 4300 kilomètres dédiés à la pratique du vélo, la Charente-Maritime offre un maillage cyclable d’exception. Parmi les nombreuses possibilités de balades, 750 km de grands itinéraires, parmi lesquels la Vélodyssée ou la Vélofrancette pour ne citer que les plus connus, ont été aménagés par le Département : une destination idéale pour « la petite reine », accessible quel que soit votre niveau.

Le vélo, couteau suisse du développement durable

Pendant 3 jours, élus et techniciens des collectivités (Régions, Départements, Intercommunalités), acteurs touristiques et associatifs étaient ainsi invités à croiser leur regard et leurs expériences. A travers le thème du « DéVÉLOppement durable »,  le vélo fut présenté comme un véritable couteau suisse : agile, efficace, compact…. il sert à tout ! La sédentarité, un fléau de santé publique ? La mobilité à vélo est une réponse. L’accès aux transports creuse les inégalités ? Le vélo peur redonner de l’autonomie aux précaires de la mobilité et favoriser l’accès aux transports collectifs. L’économie est à bout de souffle ? Le tourisme à vélo la booste et le cycliste favorise le commerce de proximité, y compris en milieu rural.

Les témoignages des intervenants sont venus corroborer ces affirmations et mettre en avant des exemples concrets en matière de politiques cyclables, entre stratégies, innovations et aménagements. Dans le cadre des Assises de la Mobilité qui viennent de s’ouvrir, et de la loi d’orientation des mobilités qui en découlera, les participants ont ainsi formulé des demandes afin de confirmer auprès de l’Etat le poids stratégique du Schéma national vélo. Un Manifeste à consulter avant de retourner… pédaler !